Pays riche, peuple pauvre !

Bienvenue sur le blog d’Omar Saada.

Archive pour la catégorie 'Non classé'


En partance pour la Libye, le 01 mai 2005 !

14 mai, 2015
Non classé | Pas de réponses »

C’est Le 29 avril 2005.  Mon procès prévu dans trois jours au tribunal d’Illizi se rapproche avec une rapidité inhabituelle. Je ne savais toujours pas où mettre de la tête. Mon état d’esprit me rend les choses difficiles et ne me donne même pas la possibilité de réfléchir. J’ai passé toute cette journée à organiser mes documents dans l’attente de mon neveu (…) qui devait  rencontrer des amis à lui pour me trouver une issue avant qu’il ne soit trop tard. Tard dans la nuit, il pointa devant ma porte. Pale et mal rasé, il m’a donné l’impression d’être revenu de l’au-delà. Avant de prendre place au salon, il me lança d’une voix sèche « Après Demain, tu prends le départ vers la Libye », il demanda un verre d’eau et d’enchaîner,  en m’exhibant une enveloppe : «voila ton billet d’avion et 500 euros   qui te permettront de te prendre en charge là-bas, ne serait-ce que quelques semaines, le temps que tu réfléchisses posément ». Sans  me donner l’impression d’attendre ma réponse, il martela : « Tu prépares tes effets le plutôt possible et, surtout, pas de livres, pas de dossiers, pas de journal de presse, et même pas la moitié d’un document, dit-il, cette fois, c’est l’ultime chance qui t’est offerte, il ne faut pas la gâcher ». Je me suis contenté d’acquiescer sans dire mot, car je savais que c’était, pour moi, l’unique choix à même de  m’éviter d’aller finir mes jours en prison.

Le samedi 30 avril 2005, et afin d’écarter des préjugés éventuels quant a ma « fuite » vers la Libye, je me suis présenté, tôt le matin, au tribunal de Boumerdes , assister au procès d’une nouvelle affaire de diffamation, la 22eme je pense ! Et comme presque toujours, j’ai bourré mon cartable d’un bon nombre de documents, inutiles pour la plupart, du moment que la convocation reçue ne comportait aucune indication sur l’objet de l’accusation. Mais cette fois, je me suis soumis à cette énième aberration de la justice en n’ayant qu’une seule chose en tête : écarter le moindre soupçon quant a  mon départ prévu le lendemain vers la Libye, et démontrer, aussi et surtout, que  la décision des magistrats d’Illizi lesquels, selon certaines indiscrétions,  voulaient me considérer en fuite, lors du procès prévu dans deux jours au tribunal de cette ville, est  fallacieuse. Ce matin la, à la rentrée du tribunal de Boumerdes, il y avait un dispositif de sécurité impressionnant. Pour la première fois, j’ai eu une inquiétude inhabituelle. Une froideur envahissait mon corps. J’avais vraiment crains de subir le sort qu’a subit Med Benchicou l’auteur de « Bouteflika une imposture algérienne », quelques mois auparavant, lorsqu’il fut  interpellé au tribunal d’El-Harrach. J’allais rebrousser chemin avant de prendre mon courage entre mes mains et d’entrer dans l’enceinte du tribunal. Maitre Rachid, mon avocat, était déjà la. Et a mon grand soulagement, l’avocat, qui a remarqué mon inquiétude apparente, m’a rassuré que cette armada de policiers et de gendarmes n’était là que pour mater la colère des familles de jeunes manifestants anti-régime incarcérés dans la localité de Naciria,  dont le procès est prévu ce jour la. Et comme presque toujours, la majorité des affaires programmées, dont la mienne, furent reportées.

En partance pour la Libye, le 01 mai 2005, et contrairement à mon départ d’auparavant vers le Maroc, où je fus invité « gentiment »  par la police des frontières du royaume de rebrousser chemin dans un délai de trente six heures, je me suis résolu de garder mon profil  bas et ne plus réitérer l’erreur que j’ai commise à Casablanca. L’expérience du Maroc m’a donné la certitude que les systèmes oligarchiques, en dépit de leurs grandes divergences,  s’entendent parfaitement lorsqu’il s’agit d’assaillir les indociles aux  régimes dictateurs. Je devais survivre donc dans la discrétion la plus totale, limiter mes contact au juste indispensable quelle qu’elle soit la durée de ma cavale. Je savais que ca ne sera pas facile de survivre seul, isolé du monde, durant des semaines, peut-être des mois voire des années, mais c’était la seule façon a même de m’éviter des mauvaises surprises. Il me fallait du temps, beaucoup de temps pour pouvoir sortir de cette situation inextricable.

A ma descente à l’aéroport de Tripoli, au crépuscule, le ciel était rouge comme s’il se débarrassait de ses dernières flammes avant l’obscurité. L’air halluciné, Je n’avais toujours pas réalisé ce qu’il m’arrive. Je me disais que c’est peut-être un de ces mauvais cauchemars dont nous nous  soulagions juste au réveil. Quitter ma famille et débarquer dans un pays étranger duquel je ne connaissais que le nom, sans avoir le moindre indice sur ce que me cache le lendemain, ne peut survenir que dans un mauvais rêve. A vrai dire, je me faisais des illusions, car il fallait bien que ça m’arrive un jour ou l’autre, un malheur comme celui la. Mon cauchemar ne fait que continuer .

Au contrôle de  police, je suis passé comme un coup de vent, sans  difficulté. Le policier de service a apposé son visa sur mon passeport sans me regarder. J’ai récupéré ma petite valise et me suis dirigé, en pressant le pas, vers un guichet du Masraf  (la banque), échanger une somme d’argent : Cent Euros c’est cent soixante dinars libyens seulement. La peur me serre le ventre.

Il faisait nuit  lorsque je suis sortis de l’aérogare. Des clandestins chassaient leurs derniers clients. L’un, un vieux barbu, a proposé de m’embarquer pour 10 dinars libyens. J’ai acquiescé  sans réfléchir. Je voulais arriver au plus vite en ville avant que ses hôtels affichent complets. Avant de démarrer le moteur, difficilement, ce taximan m’a submergé dans une série de questions. Il s’est renseigné sur mon identité tout d’abord, mon âge, ma nationalité, mon travail,  la raison de ma venue en Libye et même le nombre d’enfants que j’ai, comme si les interminables interrogatoires des juges et des procureurs que j’ai eu à subir en Algérie ne me suffisaient pas ! Il démarra sa voiture au même temps que ses discours sur la richesse économique de son pays,  le savoir faire de son peuple, de son Caïd et de sa révolution unique au monde. De ses propos saugrenus, je n’ai pu retenir que des termes qui m’écœuraient à les entendre ; du socialisme moderne au livre vert à la rivière artificielle aux congrès populaires jusqu’au Caïd qu’il qualifia de sympathique, de sportif et d’adorable. Il n’hésitait pas non plus de le présenter en social-démocrate éclairé, envoyé sur terre pour affranchir les opprimés du monde, notamment le peuple palestinien et arabe.

Je le regardais sans le voir, je l’écoutais sans l’entendre. Très bavard, il m’a évité d’avoir à faire la conversation. Il s’est calmé un bout de temps pour allumer sa cigarette. Profitant  du cours silence, je lui ai demandé de m’emmener dans un hotel modeste, pas cher, situé au centre ville. Sans me donner l’impression de m’avoir entendu, Il martela aussitôt sur milles autres détails qui me noyèrent sous un flot d’informations et de slogans futiles. Des slogans que les oligarques du FLN algérien nous ont appris à détester.

Alors que sa vieille Peugeot sillonnait les quelques kilomètres qui nous séparaient du centre ville, perdue au milieu de champs noyés de sable et cloîtrés par des fils barbelés,  les hypothèses de plus en plus hasardeuses germaient dans ma mémoire,  me laissant dans une totale perplexité. Je me suis rappelé les circonstances de mon départ. L’image de ma femme qui, derrière un regard égaré, s’est affairée sur notre vieux fauteuil, en serrant contre elle Abderahmane, notre fils cadet, pour cacher son visage larmoyant, celle de mes enfants, qui n’étaient pas encore rentrés de l’école, me hantait jusqu’au tourment. Je me déchirais de l’intérieur en imaginant qu’une le pire guette ces innocents  que laissés seuls, malgré moi,  comme des orphelins.

Captivé par mon imagination, la lumière de la ville me retrempa dans l’ambiance du bavardage de notre chauffeur. Au bout d’un moment, il vira sa voiture dans une ruelle collatérale au grand boulevard Omar El-Mokhtar grouillant de monde et de voitures prises au piège dans un bouchon impénétrable ; Des klaxons injustifiés, des démarrages «  à l’Américaine  » et le son des autoradios poussé à fond provoquaient un bruit assourdissant, insupportable. L’anarchie indescriptible qui régnait dans ce bled ne reflétait à vrai dire que le bien-fondé  de ce qu’on racontait sur  ce pays. Derrière une série d’insultes qu’il balança de la fenêtre, à tout le monde et à personne, le chauffeur s’est rabattu sur l’accotement avant de s’engager dans l’engrenage mécanique qui aller se refermer autour de nous. Il  manœuvra le demi-tour,  me suggérant, devant des milliers excuses, de continuer à pied les quelques dizaines de mètres qui nous séparaient d’un vieil hotel . Il me l’exhiba du doigt. J’ai marché presque en courant…

Diffamation ! Dis-tu, El-Habiri

4 janvier, 2014
Non classé | Pas de réponses »

Je vais donc te donner un alibi a même de te permettre aussi facilement de me condamner !! …Je persiste et je signe : t’es un voleur qu’il y en a pas ailleurs, un traître qu’il y en a pas ailleurs et un harki qu’il y en a pas ailleurs, au service d’un régime répugnant qu’il y en a nul par ailleurs. Et si tu as réussi à me pousser vers la porte de sortie, moi l’algérien authentique et fils d’un lion de la révolution, c’était grâce a tes semblables, les harkis et les voyous : Boutef, Belkheir, Zerhouni et compères… et tous les valets de service de l’administration et de la justice. Cependant, t’aurais du te mettre, au préalable, dans ta petite cervelle d’ivrogne, que l’algérien que t’avais en face de toi est différent de ses collègues, ceux que tu as l’habitude de côtoyer – pas les autres – notamment ceux que tu traîne a ce jour derrière tes bottes comme des idiots. Il a fallut te mettre dans ta petite cervelle d’ivrogne que, moi, je suis d’une trempe un peu spéciale, celle des algériens qui n’abdiquent jamais devant les assassins, les voleurs, les traîtres et les harkis. Pour cela, je crois que je t’ai donné mille et une preuves, en te défiant quatre ans durant, tout en étant en Algérie, toi et les caciques du régime que tu représente,. Rappelle toi, vieux connard et sale harki, l’affaire que tu m’as intenté, en 2003, au tribunal d’El-Harrach pour diffamation. J’avais peut-être tord de te traiter de « personne-alitée » et de vieux retraité de l’ANP alors que tu n’es en vérité qu’un vieillard harkis de l’armée française. L’affaire dans laquelle tu t’es fais représenter, lors de son procès, par l’un de tes larbins serviteurs, le malheureux colonel Moussa Kaabache, que tu n’as pas hésité d’envoyer, quelques mois plus tard, finir sa vieillesse en prison. Tu n’es pas un homme, je le sais ! Tu n’as sans doute pas oublier ce jour, le jour ou tu n’a pas “rougit de honte” en quémandant au juge des dommages intérêts de 100 millions. Et c’est ce jour-la, justement, que je me suis rendu a l’évidence que j’étais vraiment naïf en croyant que les hautes « personnes-alitées » d’un état voyou se contentent du dinar symbolique lorsqu’elles obtiennent, justement ou injustement, gaine de cause. Tu aime l’argent sale a ce point, El-Habiri ! Demande alors a tes filles de bouger leurs fesses ce qui te permettra, a la va vite, de renflouer tes comptes remplis d’argent sale. Le haram n’a pas d’odeur ni de couleur !
Rappelle toi tes multiples affaires judiciaires m’accusant d’avoir divulgué le secret professionnel, transgressé l’obligation de réserve, alors que j’ai tout simplement dénoncé les minables qui rongent l’institution que tu dirige, et l’Algérie. J’avais oublié que de l’avis du régimes des traîtres et des voyous, la corruption et les détournements sont «secret professionnel». Rappelle toi, vieux connard et sale harki , le nombre de fois ou ton avocat, le grippe-sous Belkaidali Djelloul Khlil et tes autres larbins sont repartis bredouilles, lorsque des probes magistrats de la justice – ils ne sont pas nombreux hélas – les ont débouté, en t’humiliant toi aussi, l’autorité supérieure de l’état voyou, devant l’Algérie toute entière .
Maintenant, si t’es une hommelette (T’es pas homme, je l’ai déjà dis), tes larbins de facebook et tes chiatines, pour ne pas dire des mots obscènes , vont forcément te rapporter toutes chaudes mes diffamations a ton égard, intente moi donc une petite affaire la ou je suis, devant une justice indépendante d’un pays de droit, toi qui n’a pas hésité de m’accrocher, en Algérie, avec pas moins de 25 affaires dans un temps record, dont trois intentées par un fils de harki que tu connais plus que moi. Toutes ces affaires ont été prises en charge par le trésor public, l’argent du peuple. Vous imaginez mes amis : au delà de 43 ans de l’indépendance de l’algerie, la progeniture bâtarde des gaulois a permis a un fils de harki de se servir comme bon lui semble dans l’argent public pour accabler un fils de Chahid.
J’ai oublié une chose El Habiri: Mes jeunes enfants vous remercient, et toi et tes larbins et les autres voyous du régime, de leur avoir évité de porter tous les jours un cartable de 10 kilos, de garder leur colonne vertébrale bien droite, de leur avoir donner la chance d’étudier dans des classes de 15 élèves , de construire leur avenir dans un pays qui les respecte. De leur avoir permis d’avoir des diplômes scolaires valables partout dans le monde, y compris l’Algérie. Quant a moi, sois plus que certain que je te remercierai beaucoup plus le jour ou tu auras la virilité de te défendre en homme devant une justice qui ne plie pas aux injonctions, car ce jour la, je suis certain que tu ne sera représenté que par ta propre personne, ce qui me donnera l’occasion de te déplumer comme un coq !!! Pourquoi hésiter, du moment que tu disposes maintenant de l’immunité grâce au passeport diplomatique que Tab Djnanou t’a offert. Viens m’ester en Norvège ou dans un autre pays de droit pour te rendre compte que ce jour-la, ta fonction et ton passeport rouge ne te serviront a rien et tu seras humilié comme jamais , contrairement a moi, l’algérien ordinaire, mais d’origine, duquel tu feras un géant, le modeste que je suis ….chiches !!!

 

532082_590873304265487_1125698024_n

Le D15 des generaux assassins !

20 septembre, 2011
Non classé | Pas de réponses »

  •  salahchekiel.jpgsalahchekiel.jpgsalahchekiel.jpg
  •                  SALAH CHEKIEL: 
  • Escroc, indicateur de la DRS et de la police, 
  •    pharmacien et  commissaire en douane.
  • Discussion avec le commissaire en douane, Salah Chekiel, sur le document D15.

 

  • Omar Saada : Et ce que je peux te poser une question Salah ? si ca ne te derange pas bien sur.
  • Salah Chekiel :o ui
  • omar saada :  A quoi consiste le D15.
  • Salah Chekiel : العبور من دولة إلى دولة دون دفع الرسوم مثلا بضاعة أتيت بها من تونس إل المغرب القصى مرورا بالجزائر لا أدف رسوم في الجزائر شريطة أن لا تفتح الحاويات, الرسوم الجمركية بالطبعIالحق في العبور و هي إتفاقيات gatt ; اليوم معمول بها حتى في الجزائرune autre question ya si OMAR ????
  • Omar Saada : Merci pour ta reponse. Donc le titulaire de ce document a le droit, entre autres, de faire entrer n’importe quel produit loin de tout controle douanier ou autres.
  • Salah Chekiel : le scanner mon ami,il détecte tous les produits dangereux ou prohibés attention au code des douanes,la moindre erreur tu sera este en justice,en pénal et en civil,et dans ce cas la transaction douanière est impossible!!!! les produits prohibés et aussi ceux qui sont fortement taxés les armes,les explosifs NIET!!!!!! bizarre,que me trouviez bizarre,alors que c’est tout a fait naturel,j’ai un licence en droit,je termine mon CAPA,je parle l’hébreu ,qu’est-ce qu’il est si choquant en moi?????
  • Omar Saada : A vraii dire, Je suis entrain de preparer un travail sur ce fameux document. Mais selon mes connaissances, ce document a été utilisé par certains milieux pour des raisons illicites, notamment durant la decennie du sang. Pour ce qui est de la justice je crois que ( ammi azzouz) en a eu assez. 
  • Salah Chekiel : D15,n’est pas pour ni pour moi c’est pour les gens hauts places les généraux et le grand trafique frontalier,d’ailleurs ça dépasse tout le monde ,pour passer ,c’est l’aval des généraux!!!!!
  • Omar Saada : moi , je n’ai parlé ni des armes, ni des explosifs. c’est toi qui le dis. c’est un peu bizarre, non.
  • Salah Chekiel : conditions requises pour une déclaration D15,mon cher OMAR!!!!!l j’attends mon agrément,je vais ouvrir mon bureau,c’est l’importateur qui ramène sa marchandises,moi les procédures de dédouanement,tu sais parfaitement ou se trouve boudouaou,le pont des généraux,le quai numéro 17.  je touche ma commission,le reste peu importe OMAR!!! ça se passe toujours comme ça!!!!un conseil,éviter d’entrer dans les affaires louches du transit portuaire surtout;facilement ils te briseront les reins en premier lieu!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! وقت الجلة أنتهى يا سي عومارالرجلة أقصد
  • Omar Saada : Donc le D15 est, selon tes dires, un document utilisé par les generaux de l’import-import et, bizarrement,notammwent durant la decennie du sang, etant donné qu’il n’est a la porté ni de moi ni de toi, ni des citoyens en general. ils sont quoi ces produits importés par les generaux durant la decennie rouge. Ne me dis pas que c’est des petards.
  • Salah Chekiel : si il s’agit de marchandises X,militaire par exemple,tu ne vira même pas écoutes,tu rêves ou quoi??? ET TU NE PEUX RIEN PROUVER,TU AS BEAU A APPRENDRE,LE TRANSIT EST UN DOMAINE TRES DELICAT.
  • Omar Saada : Sois tranquille Salah. La ou je suis, et a part dieu, nul n’est capable de me briser les reins, d’autant plus ces algeriens laches qui ont l’habitude de ne regler leur compte que de nuit et en cachant leur visage.

  • Salah Chekiel : je parle en toute vérité et concernant le transit
  • Omar Saada : Pourquoi pas la drogue, par exemple.
  • Salah Chekiel : le DRS,croyez moi,ça ne me chante pas je suis père de famille,les reste ça ne represente rien à mes yeux!!!!
  • Omar Saada : Est ce que ammi azzouz t’inspire quelque chose.
  • Salah Chekiel : je sais,ça existe prouve le.  en tant qu’avocat tu te goure mon amiأمام القاضي الثقة في الوثيقو أما الباقي فحسب السلطة التقديرية للقاضي و الحيل و القرائن
  • Omar Saada : Prouve le ! La tu viens de te mettre carrement du coté de l’etat, pas du coté de tes concitoyens malheureux.
  • Salah Chekiel : omar,je suis un citoyen qui veut vivre normalement stop et fin,je veux vivre en paix,ma vie est très simple,l’état je m’en balance !!!!
  • Salah Chekiel : ce que j’ai dit à karim c’est par un coup de nerfs au fond,je n’ai rien contre lui!!!! moi aussi je suis victime des circonstances!!!!
  • Omar Saada : Ne me parle pas de la justice algerienne. tout ce que tu dis je le connais parfaitement. j’ai eu affaire a 25 affaires judiciaires et tu nre va rien m’apprendre. ce que tu dis est valable peut-etre pour la justice anglaise, pas une justice qui plis aux injonctions. tu dois le savoir normalement.
  • Salah Chekiel : oui parfaitement!!!
  • Salah Chekiel : être entre les griffes de la justice Algérienne est pire de tous les pires!!!
  • Omar Saada : Donc – prouve le- ne sert a rien, n’est-ce-pas ?
  • Salah Chekiel :  je ne crois pas,même avec les preuves à l’appui,le jour de l’audience,ton dossier sera plein d’accusation et ceux qui … sera vide !!!!
  • Salah Chekiel : dites à Karim de cesser de me prendre pour un con,pourtant les kabyles sont de nature très sages,lui est très polluant!!!!
  • Salah Chekiel : cour européenne des droits de l’homme c’est l’idéal mais…..
  • Omar Saada : Personnellemnt je ne peut dicter a quiconque ce qu’il doit ecrire ou pas, car dicter est, pour moi, synonyme de dictateur. Donc, si je te comprend bien. Le D15 peut etre sujet de beaucoup d’interrogations.
  • Salah Chekiel :  il faut passer par Algerie
  • Omar Saada : je n’ai pas compris ce que tu veux dire
  • Salah Chekiel : écoutes à Annaba,j’ai vu de mes propres yeux un trafique énorme vol de marchandises vidage de conteneurs,y a même une histoire de vols de godasses iberdrola marque espagnole 9000 D.A,la paire la police est venue une enquête de 06 mois en vain,et tu veux jouer au petit soldat avec … l’état!!!!y a un proverbe de chez nous apprend le omar il peut te servir :
  • Salah Chekiel :  ألي عمرو ما رحتلو لغنم يقلك ترجع durant mes études de droit,j’ai appris une chose ;je me la tappe!!! fais toi oublier,il vont t’oublier et essaie de trouver une solution la politique du bricolage nuit plus qu’il le faut!!!!tu es là ou je vais dormir!!!
  • Omar Saada:  Moi je termine par ceci : Rappelle toi que, durant la decennie du sang. les medias disaient que les (sois disant terroristes) disposaient d’un armement aussi sophistiquées que celui de l’ANP et ce fameux D15 qu’utilisaient les generaux du crime dans leur importation non controlables ( par la force de la loi) n’etait pas etranger. saha shourek et bonne nuit.
  • Salah Chekiel : très bien dit merci,mais aussi tout le monde le sait:le secret de polichinelle,mais la preuve!!!!
  • Omar Saada : Une justice independante tout d’abord !
  • Salah Chekiel : là tu tapes plein dans le mile!!!!!
  • Omar Saada : alhamdoullah ki tfahamna. 1.2.3 pauvre algerie !
  • Salah Chekiel : tu sais on partage ce sentiment,mais e problème entre nous c’est le zaimisme,on doit apprendre à écouter l’autre,c’est comme ça que le changement commencera!!!!
  • Omar Saada:  inchallah.
  • Salah Chekiel toi tu sais parler karim il joue des tours que je n’aime pas du tout!!!! leila saida saha shourkuom incha ALLAH
  • Omar Saada : a toi aussi.

! التهريج :المهمة الجديدة لرجال الهبيري

7 mai, 2011
Non classé | 6 réponses »

p5.jpg                         

LIBRE écrit:
6 mai, 2011 à 19:52 e
التهريج في الملعب، سيرك الحماية المدنية ، أضحوكة نهائي كاس الجمهورية ، مسرحية من إنتاج القرد لهبيري ، إخراج المهرج هلاوي ، سيناريو و حوار الشاذ جنسيا عاشور، توزيع الوحدة الوطنية للتدريب و التدخل ،أداء أعوان الحماية المدنية المتربصون الذين يحولون من أعوان إلى راقصين بالي في ملعب لكرة القدم ، كل هذا في قطاع الحماية المدنية من اجل التهريج و الترفيه للمتفرجين، قطاع كان مديره اكبر مسئول سنا، قطاع كان مديره لا يهتم لأعوان إلا خلال نهائي كاس الجمهورية، قطاع كان مديره يخاف على تيسه أكثر من الأعوان، قطاع مديره لا ينتبه لأحوال القطاع إلا الفتيات ، قطاع تصرف فيه الملاييرو الكارتينكا طعام الأعوان، قطاع يرقى فيه من يشارك في التهريج، قطاع جعل الرقص و التهريج في الملاعب مهمة كبرى، قطاع كان مسئوليه يختلسون ويسرقون كل شيء، قطاع كانت البطاقة المهنية غير موجودة وان وجدت كانت فاقدة لمصداقيتها، قطاع كان التوظيف فيه ب20مليون سنتيم ، قطاع كانت المناصب و الرتب لمنطقة المدية، قطاع كان التعسف فيه أهم أساسياته، قطاع كانت وحداته تحول إلى فنادق للحفلات، قطاع كانت الأعوان الإناث توظف الإشباع الرغبات و الشهوات ، قطاع كانت الرشوة فيه أغلى المبادئ، قطاع كان العلم و المستوى أخر اهتماماته ، قطاع كان التهريج فيه أرقى وظيفة ، قطاع كانت الدعارة فيه مهنة شريفة ، قطاع كان التزييف و الكذب من القسم ، قطاع كانت المركزية اكبر مشاكله ، قطاع انعدمت فيه النزاهة و الأخلاق الحميدة ، قطاع اهتم بالظاهر واخفي الباطن العفن، قطاع كان تغيير مسئوليه واجبا وإلزاما ، قطاع تحول مع الوقت إلى أدنى قطاع عمومي، قطاع كانت الحقوق فيه تسلب علنا ، قطاع كان قانونه الأساسي أخر القوانين صدورا ، قطاع كانت الوعود كاذبة فيه المنفذ والمخرج للمديرية العامة، قطاع كان السباق في تطبيق قرارات التوقيف و الخصم من الراتب و التحويل التعسفي عوض الحفاظ على كرامة و حقوق العون و حمايته، قطاع كانت أولوياته التأمر على الشرفاء و النزهاء ، قطاع كان الانتماء إليه لا يزيد فخرا ولا شرفا، قطاع كان إصلاحه ضربا من الخيال هذه هي الحماية المدنية بقيادة لهبيري البخس لذا كان من القيادة العليا للبلاد الاهتمام أكثر بهذا القطاع.

حقائق جديدة عن  » طرابلسية  » الحماية المدنية

14 avril, 2011
Non classé | 1 réponse »

      

         wanted.jpg                

Khaled ecrit le 14 avril 2011 

يبدو إن الحقيقة أصبحت تزعج مسيري الحماية المدنية ، لذلك كان التعتيم وإخفاء الحقائق وعدم الشفافية و التزييف و الكذب من أهم المبادئ التي يرتكز عليها هؤلاء المسئولين و لعل إصابة المتربصين الأعوان بافلونزا الخنازير بمركز عين الدفلى ووضع المركز تحت الرقابة الشديدة و تأجيل الامتحانات، كل هذا يحدث وكان شيئا لم يكن.
إن الهبيري و مساعديه أصبحوا يتآمرون على القطاع ولا يخدمونه عكس كل القطاعات الأخرى التي يسعى مسئولوها إلى وضع منهجية عمل سليمة، حديثة، متفتحة، شفافة و الأكثر من ذلك قانونية و ذلك بتقريب ذوي المستويات من المناصب العليا وإدارة شؤون قطاعاتهم بطريقة قانونية و إيجاد الحلول لمشاكل المستخدمين وقطع كل سبل الظلم، التعسف، الحقرة و المحسوبية.
أما في الحماية المدنية يجب أن تكون من المدية لتنال منصبا أو رتبة لنكون خادما لبن سالم أو عضوا في فريق إحضار الفتيات و النساء وأنواع الخمور حتى تنال رضي لهبيري، بن سالم، خلاف، نابتي، منجة، قراج، هلاوي، كتدروسي……ناهيك عن الرشوة في مجال التوظيف رتبة عون بمبلغ 20 مليون سنتيم، سماسرة بن سالم كثيرون ، وللحفاظ على المناصب يجب دفع الجزية و الاختلاس و الأمثلة لا تنتهي ،ولاية البيض سلماني ثغرة مالية كبيرة شريك لهبيري، ولاية الشلف حدو استنزاف المال العام شريك بن سالم، ولاية وهران الغالي التبذير الذي لم يعرف حدود شريك بن سالم، ولاية قسنطينة دبش أموال محولة إلى أعراس و حفلات شريك لهبيري (احتج عليه الأعوان)، ولاية عين الدفلى زروقي مقاول وعبث بالمال العام شريك بن سالم، ولاية سيدي بلعباس شيخي اختلاس اكثر من 500 مليون سنتيم شريك لهبيري، ولاية تلمسان نهاري تسيير كارثي شريك بن سالم، ولاية الجزائر تغرستين خادم سيده (كلبه المطيع) لهبيري، الوحدة الوطنية هلاوي منظم الولائم و الحفلات و الليالي الحمراء المليئة بالنساء و المسكرات. كل هؤلاء المدراء و الكثير لم يذكر توفر لهم الحماية من طرف لهبيري و بن سالم ومن ثبتت إدانته أحيل على التقاعد لإخفاء فساد المركزية ودفن ملفات تبديد المال العام و سوء التسيير، حتى انه أصبح مفتشو المديرية ممن توكل لهم مهمة التحقيق في القضايا يتقاضون الرشاوى و الامتيازات من اجل تحرير تقارير منافية للواقع لا تدين المفسدين و تخدم بالطبع العجوز ومساعديه.

 


Salim ecrit le 25 mars 2011 

 

قد تجلى من خلال خطابات و تصرفات المدير العام و المدراء المركزيين و معظم المسئولين في قطاع الحماية المدنية إن القانون الأساسي الخاص بأعوان الحماية المدنية لا يخدم إلا هؤلاء المرتزقة الذين يسعون دائما لطمس الحقائق فعلى عكس قطاع الأمن الوطني حيث اثبت المدير العام للأمن الوطني اللواء هامل عبد الغاني ” الهايل ” انه في خدمة الأعوان ومستخدمي القطاع من خلال الشفافية في عرض القانون الأساسي وإرساله إلى القاعدة و المتمثلة في أعوان الأمن الوطني لاثرائه فهنيئا لكم بهذا الرجل الذي يعد مفخرة كل الجزائريين. مسئولو قطاع الغابات هم كذلك اثبتوا خدمتهم لأعوان و حراس الغابات بفضل قانون يخدم الجميع، في حين يظل مدراء و مفتشو الحماية المدنية بطمس الحقائق وإخفاء الملفات الحقيقية التي تشغل الأعوان وخنق الأصوات الرافضة للظلم،الحقرة و التعتيم و أصبحوا يجولون في الولايات و يعقدون الاجتماعات لتهديد الاعوان و استفزازهم ومن هؤلاء الذين يسوقون المشروع الظالم و الفاشل للهبيري و بن سالم ويهددون الأعوان بالطرد العقيد منجة العقيد قراج الرائد بتشانا.وووووو…………يصرحون بان القانون الأساسي يحمي الأعوان من التعسفات كيف هذا؟؟؟؟ إن تعسفات مدراء الحماية المدنية كانت أكثر فتكا و ظلما من كل شيء فهل يعقل إن نجعل عون الحماية المدنية يخدم تيس مدير العام أو باحرى مدير الهم الذي لا يفكر الا في تيسه ، كلبه وما خفي أعظم .
تكاد العين تدمع كيف يستغل هؤلاء لمناصبهم حتى يحققوا مأرب شخصية أنهم بهذه التجاوزات يسعون إلى تغليب قانون الغاب و تحويل قطاع الحماية المدنية الى ملكية خاصة تستباح فيها الأخلاقيات من طرف العجوز و بن سالم و خلاف و….
لقد طفح الكيل و تأكدوا بأنكم لم و لن تكونوا يوما محل إجماع من طرف المستخدمين ولن تصلوا إلى مراتب الرجال الجزائريين أمثال اللواء هامل عبد الغاني الذي كنا نحن أعوان الحماية المدنية نتمنى إن يكون مديرا عاما للقطاع. أو المدير العام للجمارك السيد محمد عبدو بودربالة و الذي يملك المستوى العلمي ليكون مديرا عاما و يسعى الى تحقيق الرخاء و الاستقرار لأعوان الجمارك من خلال تسهيلات السكن ومن أمثال هؤلاء الشرفاء و النزهاء الكثير.
ويبقى عديم الرجولة الخسيس لهبيري الذي يسعى دائما لتحطيم عزيمة الضباط و الأعوان الشرفاء و تعتيم الحقائق و إشباع رغباته الحيوانية و البحث عن التسلية و الترفيه.

 

Le changement en Algérie : entre facebookistes et fastfoodistes !

1 avril, 2011
Non classé | Pas de réponses »

                 www.jpgbouff.jpgwww1.jpg.

Les Tunisiens sont libres, les Égyptiens aussi. Les Yéménites sont sur le point de l’être et les Libyens aussi. Il est clair que facebook a été d’un apport considérable dans la mobilisation des jeunes de ces pays. Les uns sont parvenus à chasser définitivement les régimes dictatoriaux et, les autres, sont plus que jamais déterminés à aller jusqu’au bout de leur combat. Devons-nous, maintenant, nous les Algériens, demander à ces libres de nous venir en aide pour balayer la marionnette Bouteflika et ses valets.  Les soulèvements spectaculaires de ces peuples arabes contre des régimes, que rien ne diffère du régime d’Alger, ont eu comme déclic le suicide par immolation du Chahid de la dignité : Mohamed Al Bouazizi de Sidi Bouzid. Ce jeune tunisien a recouru à ce geste extrême pour dénoncer, à sa façon, les injustices subies par lui-même et par tous les peuples de la région. Le commencement et, surtout, la persévérance des révolutions populaires dans certains pays arabes – le Maghreb notamment –  devaient interpeller les algériens à donner un coup de pied au  dictateur qui les incarne depuis plus de 10 ans. 

Or, et malgré les appels incessants lancés par des « facebookistes » révoltés, les « fastfoodistes» d’en face continuent de répondre aux abonnés absents. Je ne fais pas allusion aux hommes qui se soulèvent par-ci par-là, sans trop de succès, mais à ces algériens, robotisés par les mensonges et la démagogie du régime, lesquels, lorsqu’il leurs arrive de faire la comparaison, entre eux et les autres arabes, se présentent comme les plus beaux, les plus charmants, les plus actifs et les plus courageux, alors que la vérité est tout autre. 

Après les révolutions du monde arabe, et sauf complexe « maladif » vis-à-vis des autres, les « fastfoodistes » d’Algérie doivent savoir désormais que l’image de leur prééminence sur les maghrébins et les arabes est complètement erronée. Ils doivent se mettre dans la tête que le seul objectif de ceux qui tentent de se soulever, ces derniers temps, est de les réveiller de leur sommeil ininterrompu, de les inciter à réagir, de surmonter leur faiblesse, leur oisiveté maladive, de se débarrasser à tout jamais de l’indignité et la misère qui leur collent au ventre. Une oisiveté injustifiable que par la peur de perdre les petites miettes (el khobza) que les oligarques au pouvoir leur réserve chaque fin du mois grâce à la rente pétrolière. Autrement dit, ces algériens fastfoodistes ont la peur au ventre ou, plutôt, la peur du ventre, ce qui résulte justement de leurs témoignages opportunistes,  malhonnêtes et mesquins, à chaque décision du gouvernement ayant trait au prix de tel ou tel produit alimentaire. 

Ceci étant, les Fasfoodistes, ne doivent donc plus jamais prétendre qu’ils sont mieux que les autres, parce qu’ils ne peuvent en aucun cas être supérieurs a ceux qui ont réalisé en quelques jours ce que tout le monde croyait irréalisable avant quelques heures. Ils doivent reconnaitre plutôt que rien ne va pour le mieux dans le pays des crimes perpétrés par les généraux du blé, du sucre, de l’huile et des pétards…..de l’indignité, du mépris et de la misère. Ils doivent avouer également qu’ils sont confrontés a des difficultés aussi pires que celles endurées par les tunisiens et les égyptiens, et, de surcroit, dans un pays dont la richesse dépasse de loin la richesse de ces deux pays. Qu’ils aillent ballonner leurs estomacs dans les fastfoods qui ont poussé comme des champignons ces dernières années et dans toutes les villes d’Algérie, qu’ils aillent se bagarrer dans l’enceinte des mairies, pour un banal document d’état civil, a Annaba, pour un simple match de football, qu’ils participent aux manifestations de soutien au criminel Kadhafi, qu’ils aient la trouille au ventre lorsqu’il s’agit de manifester pour les enfants de Gaza, qu’ils aillent voter «Bouhef » une quatrième ou une vingtième fois, mais, bon sang, qu’ils arrêtent de se croire supérieurs aux autres et de prétendre qu’ils sont la fine fleur des peuples arabes.  

نداء إلى الشباب الجزائري أحفاد المليون شهيد

14 mars, 2011
Non classé | 2 réponses »

نداء إلى الشباب الجزائري أحفاد المليون شهيد  الجزائر أمنا .. والأمير عبدالقادر الجزائري جدنا               

                   محمد الأصفر ـ بنغازي                                            

libye.jpglibye1.jpg

أيها الجزائريين الأحرار .. يا أحفاد المليون شهيد .. نحتاج إلى دعاء منكم .. نحتاج إلى صرخة واحدة .. لا لإبادة الشعب الليبي من قبل الطاغية القذافي .. نعم للمجلس الوطني الانتقالي الليبي ممثلا وحيدا للشعب الليبي .. لا نصدق أن الجزائر تدعم نظام المجرم القذافي في لحظات احتضاره ..
الجزائر تحبنا ..
الشعب الجزائري يحبنا ..
ارفعوا لافتات تدعم هذا المجلس وتطالب بالاعتراف به :
في الفيس بوك ..
في المدونات ..
في الصحف ..
في رسائل المحمول ..
في الملاعب الرياضية ..
في كل ذرة تراب إنسانية .. وقبل كل شيء في قلوبكم الطازجة ..
فثورة 17 فبراير الشابة هي ثورتنا جميعا .. فعمر المختار هو عبدالقادرالجزائري .. لا فرق في الدم ولا الروح .. فلندعمها إعلاميا وسياسيا واقتصاديا ورياضيا وحتى عسكريا إن أمكن .. لا نصدق أن الجزائر ضدنا .. ونؤمن أن الجزائر معنا .. وصوتها الحار الناري سيصلنا هادرا رافعا لمعنوياتنا ومقاتلا معنا وممتزجا في روحنا. 

Ils vous font confiance Boutef…. Et poutant !

11 mars, 2011
Non classé | Pas de réponses »

 Pompier de premiere heure ecrit le 08 Mars 2011.

                   bibi.jpg

bjr a tous les utilisateurs du net! 

Voila, sincèrement, je me pose toujours un certain nombre de questions. Pourquoi le directeur général de la protection civile est toujours en poste malgré qu’il n’ait rien rapporté au corps.  Plus encore, il a fait très mal au corps par ses agissements dignes des voyous, aidé en cela par sa femme, le DPF, qui répond toujours présent, pour faire le sale boulot, et d’autres aussi comme le chargé du contentieux. Ils ont fait leur situation grâce a la corruption. La preuve : ils ne cessent de porter plainte contre les agents, pour n’importe quoi, rien que pour faire le marché avec leur avocat avec lequel ils partagent fifti fifti. Je me demande vraiment si nous vivons dans le même pays. Pourquoi ces gens là ne sont jamais sanctionnés, ils ont suspendu les hommes de leur travail, et non seulement ils ont sanctionnés ces pères de familles mais leurs enfants aussi, sans que personne ne réagisse (les partis politiques ou les administrateurs) pour stopper cette mascarade. Ils se cachent derrière la justice pour mentir quoiqu’ils savent pertinemment qu’ils n’ont pas raison.  Mais bien sur, ils veulent avoir plus de temps pour faire leur sale besogne, loin des gens qui les dérangent. Pourquoi le syndicat ne bouge pas pour changer les choses. Et pourtant,  je crois savoir que le syndicat existe dans ce corps, ou sont-ils? Pourquoi ce silence ? Il suffit de voir la grande catastrophe s’ils arrivent à leurs fins dans la signature du fameux statut particulier. Ils ne pensent qu’a leurs intérêts, jamais pour les simples travailleurs. Et puis après,  ce fameux statut ne comprend que les interdictions, puisque même en dehors des heures de travail l’agent est soumis a ce règlement et aux  autorisations, il risque de se retrouver un jour confronté a la justice pour une simple réclamation. 

 Chers collègues, vos droits sont plus que jamais bafoués par cette administration malhonnête. Réveillez-vous. Ces gens vous poussent indirectement à investir le terrain. Il s’agit de votre carrière. Ce n’est pas la faute a Bouteflika ou au ministre ni même au chef du gouvernement, c’est tout simplement la faute au directeur général et sa troupe de malfaiteurs. Le règlement est clair, net et précis, mais ils s’en foutent du règlement et des lois de la république, ils veulent tout simplement faire signer ce statut qui est, en vérité,  leur propre statut. Ils veulent finir leur carrière en rose en guise de leur malpropre devoir accompli au détriment de vous. Les simples agents et même certaines catégories d’officiers ne seront jamais concernés. 

Donc mes chers collègues, réclamez vos droits, il est grand temps. N’ayez pas peur. Je sais qu’ils vous ont beaucoup fait peur par les suspensions arbitraires et les mutations disciplinaires. C’est leur travail. Ils usent de leur statut de hauts responsables pour faire les pressions et les intimidations. L’Algérie restera debout et le corps de la protection civile restera debout aussi grâce a vous, mais aujourd’hui pas demain. Si vous voulez bien réussir, passez le mot et investissez le terrain une fois que l’occasion se présente. Le gouvernement sera assurément avec vous, mais il faut vous faire entendre sur le terrain, parce que ces gens la ont tout préparé. Ils ont l’habitude de mentir au ministre et au gouvernement comme quoi le syndicat n’est pas représentatif, qu’il n’existe pas, ce qui est faut d’ailleurs. Renseignez vous bien autour de vous, Seloum Zidane est une histoire ancienne, il est au service du DPF, vous le savez très bien  parce que, tout simplement, il a une très grave affaire en justice a cause du dossier des œuvres sociales et de la mutuelle. Cet individu a utilisé notre argent a des fins personnelles. D’ailleurs, il finira en prison un jour ou l’autre, faites confiance en la justice, mais malheureusement malgré ça il est toujours en service et il touche sa paie intégralement, il n’est même pas suspendu, deux poids deux mesures. Certains de nos collègues ont été suspendus pour avoir défendu  nos intérêts, on  dirait que l’Algérie appartient à eux seuls. Je lance un appel au premier ministre et au ministre de l’intérieur et même a notre cher président de la république d’intervenir pour arrêter ce massacre, ces gens là font du mal aux personnels de ce corps noble, faite une enquête sérieuse sur tout les plans et même sur l’argent des œuvres sociales qu’ils utilisent a des fins strictement personnelles. On demande tout simplement une enquête des inspecteurs de l’IGF et croyez moi qu’ils vont découvrir beaucoup de choses dans toutes les wilayas. On vous fait confiance, on est avec vous et on sait pertinemment que vous ignorez ce genre de choses parce qu’ils vous mentent toujours.

J’espère avoir rempli mon devoir de dénoncer ces malfaiteurs de la protection civile et j’estime que c’est notre devoir tous de le faire. D’ailleurs, le président de la république nous a demandé de l’aider dans sa mission, en dénonçant ces gens. Voila par l’intermédiaire du net tu peux faire tout et je l’ai fait en mon âme et conscience malgré que je reste non identifiée et vous connaissez parfaitement les raisons. Je suis un simple fonctionnaire  et je serai un fusible si je décline mon identité. Je ne suis pas un faible mais pour cela je dois l’être, mais qui sait peut-être un jour, quant l’occasion se présente, je le ferai a visage découvert, mais je veux contribuer pour aider notre président qui nous l’a demandé plusieurs fois! J’espère que mon message soit lu et entendu et me satisfaire en mettant la lumière sur cette situation et faire un changement radical dans cette l’administration de la DGPC et répondre également aux aspirations de tout le personnel de la corporation. Nous avons des cadres jeunes, de vrais administrateurs, cultivés et instruits et respectueux. Donnez leurs la chance et a vous de les juger. Comment peut-on laisser un DG comme El-Habiri qui ne s’est jamais exprimer en direct a la télévision ? Parce que, tout simplement, il ne connait rien dans le métier, il ignore beaucoup de choses et il ne sait même pas parler l’arabe, mais il a quelqu’un qui fait le travail à sa place. Il l’utilise pour dissimuler son ignorance! Voila tout ce que je peux dire pour l’instant, j’espère avoir des réponses de la part des gens honnêtes, de mes collègues qui doivent dénoncer et ne pas rester silencieux. C’est le président de la république qui vous l’a demandé en direct un jour a la télévision! Merci de m’avoir lu et a très bientôt chers collègues ! 

Le lion ecrit le 9 mars 2011.

bonjour a tous. je suis vraiment choqué par les propos du (pompier de la premiere heure). On dirait qu’on ne vit pas dans un meme pays. Est ce que vous voyez, en directe, sur la TV des gens, des medecins, des hommes politiques tabassés dans la capitale et ailleurs. Est ce que vous savez que lahbiri est l’enfant du systeme, tout comme le DG de la police d’ailleurs. Toutes les institutions de l’etat sont controlées par la DRS. Donc je ne crois pas a ce Boutef qui est assis sur un fauteuil uniquement. Le regime a étoufé tous les partis politiques, les mouvements associatifs et les syndicats pour éviter un vrai état de droit en algerie, les hommes sont isolés ou vaincus et les médiocres ont refait surface. c’est le groupe d’oujda qui est au pouvoir mon frére, donc c’est inutile d’interpeller boutef qui est placé par ce meme groupe. Le mal en algerie est profond. Tout le monde paye le prix mise a part ses relais, ou ses valets. il y’a une seul solution, pas mille, c’est d’investir le terrain par les mouvements de protestation est des sit-in afin que notre voix soit entendue. En se qui concerne le statut je crois que vous avez lu mon commentaire d’hier. L’acharnement de l’administration contre le syndicat. depuis environ 06 ans, a eu lieu par rapport a ce statut avec la complicité de sidi said qui, lui aussi, est un instrument du pouvoir. les soi-disant officiers superieurs activent pour convaincre la base pour l’approbation du statut de la honte.

pompier003 ecrit le 11 mars 2011.

Je suis de votre avis lion. Boutef ne fera absolument rien, si l’on considère le grand nombre de cris de détresse lancés par-ci par-là. Ca fait plus de 10 ans que les pompiers l’interpellent par tous les moyens, notamment la presse, pour les libérer de ce vieillot qui a pris en otage une institution dont la composante est majoritairement jeune. Personnellement, et je crois que les pompiers le savent bien, je l’ai « accroché », lui et son ministre de l’intérieur Zerhouni,  le mois de mai 2003, a Boumerdes. Je lui ai expliqué  publiquement  le mal véhiculé à la protection civile par ce vieillot DG. Ca fait 8 ans déjà, qu’a-t-il fait Boutef, sauf mépriser davantage tous les pompiers et ca continue 

Quant au pompier de première heure,  je lui rappelle ceci : Même si  Boutef décide de relever El-Habiri  aujourd’hui ou demain, ca ne veut pas pour autant dire que le président ait répondu aux appels des pompiers,  mais cela veut dire tout simplement qu’El-Habiri n’arrive plus à se tenir bien droit sur ses deux pattes, ce que j’ai pu constater d’ailleurs lors de sa récente visite a Deb Deb. 

بعد بجاية و الحميز، « طرابلسية » مستغانم يدخلون على الخط

5 mars, 2011
Non classé | 2 réponses »

                       lehbiri.jpg

Tewfik ecrit le 5 mars 2011

                                                                                                                                                                                          
أوضاع الحماية المدنية في ولاية مستغانم فقد أصبحت مديرية الحماية المدنية تنظم فيها الولائم و الحفلات و الأكثر من ذلك فقد اقيمت حفلة عيد ميلاد لضابط فرنسي كان في مهمة رسمية إلى مدرسة مستغانم في إطار التعاون الجزائري الفرنسي في مجال الحماية المدنية حيث قام مدير الحماية المدنية بشراء الهدايا و كل المستلزمات الخاصة بتنظيم الحفلة من مال المديرية فحين يتم إطعام الأعوان وجبة الكارنتيكا او ما يعرف بالحمص مرحي ، إن ما يقوم به المدير المقدم زروقي تجاوزات لا تعد و لا تحصى في حق الأعوان ، فقد قام ببناء مسكن جديد خاص به رغم وجود مسكن مخصص للمدير وهذا من اجل استنزاف المال العام ، فبعد التبذير على الحفلات هاهو يستعمل المال العام للأغراض شخصية ؟
اما بالمدرسة التابعة للحماية المدنية أن مدير المدرسة أقام هو كذلك حفلة عيد الميلاد لنفس الضابط الفرنسي بحضور النساء اللواتي يعملن بالمدرسة حيث قمن بالغناء و الرقص وتبادل القبل و العناق وسط فرحة المدير بهذا الحدث، وتم شراء الحلويات و الهدايا وقد كانت الهدية المقدمة لصاحب عيد الميلاد قشابية سودا
 

Zarouki  ecrit le 5 mars 2011.

الرائد بريشي خالد الذي لا يتوقف عن استعمال أسلوب الاهانة مع المستخدمين و اتخاذ الإجراءات التعسفية في حقنا والتلفظ بالكلمات المنحطة من السب و الشتم الذي لم يسلم منه إلا القليل و لا يكتفي بذلك بل تعدت هذه التصرفات إلى توجيه الاهانات إلى المنطقة بأكملها أي ولاية مستغانم بأن سكانها جبناء و لقد اتخذت إجراءات ردعية قاسية اتجاه كل من أراد الحفاظ على كرامته و شرفه

 Hakim ecrit  le 5 mars 2011

انه وبعد الكشف عن الفضائح عــلى مستوى الحماية المدنية لولاية مستغانم و ظهور التجاوزات اللا قانونية فـان مدير الحماية المدنية تجاوز كل صلاحياته من خلال تجنيد الاعوان الاطفائيون المدعمين بالات التصوير و ذلك لمراقبة اي حركة تبدو للمدير غير عادية بالرغم من انـها عادية جدا ضاربا كل اسس دولة القانون، متعديا على صلاحيات ذوي الاختصاص من القضاء و الامن الوطني حتى انه قـام بتوظيف احـد الشبان ذو سوابق (حيازة و المتاجرة بالمخدرات) ساكن فـي حـي تيجديت ودفع له مبلغ 20000 دج تم سحب هذا المبلغ مـن نادي الاعــوان، وظف هذا الشاب لتتبع و مراقبة بعض الاشخاص و الذي يعتبرتجاور خطيرجدا على الحريات الشخصية التي يحفظها الدستور اذ انه قام بعمل تحكمي مس بالحرية الوطنية المواطن . كان الاجدر ااكشف عن ملابسات هذه التجاوزات في استعمال المـال العـام لاعراض شخصية و الفساد و الرشوة وليس ارسال اعــــوان الحماية المدنية للتجسس تاركيين مهامهم الاساسية في حماية الاشخاص، و فد تعدت هذه التجاوزات كل الحدود بحيث فرض على المستخدمين اداء اليمين على المصحف الشريف داخل الادارة وهو مايتنافى و كل الطقوس الادارية المعملول بها ، من خلال هذا التصرف يثبت المقدم زروقي عبد القادر ماتم تداوله من حقائق و تجاوزات كانت ثابتة و مؤكدة

Pompier003 ecrit le 5 mars 2011

                   إنه لمن المؤسف حقاً أن تكون وجبة رجل الحماية المدنية عبارة عن حمص مرحي (قرنطيطا) و نحن في عام 2011، مع العلم أنَ القيمة المالية المخصصة له يوميا تكفي لإطعامه بصفة محترمة. هذا يؤكد مرة أخرى أن الميزانية المخصصة من طرف الدولة ينهبها  » طرابلسية حيدرة » بالتواطؤ مع من لا شخصية و لا ضمير لهم، لمعرفتهم المسبقة أنهم ليسوا مؤهلين لقيادة الرجال. كيف يعقل أن تهدر الأموال بهذه الطريقة المخزية إن لم يكن من ورائها أسباب مبطّنة بما فيها التستر على الثغرات المالية و خلق وسائل إضافية لنهب المال العام. كان الأجدر إقامة حفل لأحد ممن أفنوا حياتهم في خدمة الجهاز،  لا لضابط فرنسي . فمن أراد أن  » يَرْفَدْ  » لفرنسي أو إسرائيلي لهدف مشبوه، فلينظم له حفل في بيته و على حسابه الخاص. المشكل في الحقيقة هو أن رئيس عصابة الطرابلسي، مصطفى الحميري، يحب فرنسا و الفرنسيين حتى النخاع لأسباب لا تخفى على أحد، إلا على من هم على شاكلته من حركى و أبناء حركى.

 

        triste.jpg

Tous des voleurs, expliquez-vous ?

28 février, 2011
Non classé | 2 réponses »

 aveugle.jpg

En effet, l’algerie n’est pas la Tunisie, ni l’Egypte, ni la Libye. Si dans ces pays il n y qu’un nombre restreint de voleurs ( le president et son entourage), En Algerie, tous les gouvernants volent, y compris ceux qu’on croyait plus ou moins honnetes, tels Loiusa Hanoune, Aboudjera soltani, Abdelaziz Belkhadem….. Allahla Trabahkoum ya Khawana.

f1.jpg

f2.jpg

f3.jpg

f4.jpg

f5.jpg

12345...7

Association pour une Meille... |
NON A GILBERT ANNETTE |
Nantes Démocrate 2008 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | saharalibre75
| romaindesforges
| LGP 2008