Pays riche, peuple pauvre !

Bienvenue sur le blog d’Omar Saada.

  • Accueil
  • > Non classé
  • > Le changement en Algérie : entre facebookistes et fastfoodistes !
1
avr 2011
Le changement en Algérie : entre facebookistes et fastfoodistes !
Posté dans Non classé par pompier003 à 7:47 | Pas de réponses »

                 www.jpgbouff.jpgwww1.jpg.

Les Tunisiens sont libres, les Égyptiens aussi. Les Yéménites sont sur le point de l’être et les Libyens aussi. Il est clair que facebook a été d’un apport considérable dans la mobilisation des jeunes de ces pays. Les uns sont parvenus à chasser définitivement les régimes dictatoriaux et, les autres, sont plus que jamais déterminés à aller jusqu’au bout de leur combat. Devons-nous, maintenant, nous les Algériens, demander à ces libres de nous venir en aide pour balayer la marionnette Bouteflika et ses valets.  Les soulèvements spectaculaires de ces peuples arabes contre des régimes, que rien ne diffère du régime d’Alger, ont eu comme déclic le suicide par immolation du Chahid de la dignité : Mohamed Al Bouazizi de Sidi Bouzid. Ce jeune tunisien a recouru à ce geste extrême pour dénoncer, à sa façon, les injustices subies par lui-même et par tous les peuples de la région. Le commencement et, surtout, la persévérance des révolutions populaires dans certains pays arabes – le Maghreb notamment –  devaient interpeller les algériens à donner un coup de pied au  dictateur qui les incarne depuis plus de 10 ans. 

Or, et malgré les appels incessants lancés par des « facebookistes » révoltés, les « fastfoodistes» d’en face continuent de répondre aux abonnés absents. Je ne fais pas allusion aux hommes qui se soulèvent par-ci par-là, sans trop de succès, mais à ces algériens, robotisés par les mensonges et la démagogie du régime, lesquels, lorsqu’il leurs arrive de faire la comparaison, entre eux et les autres arabes, se présentent comme les plus beaux, les plus charmants, les plus actifs et les plus courageux, alors que la vérité est tout autre. 

Après les révolutions du monde arabe, et sauf complexe « maladif » vis-à-vis des autres, les « fastfoodistes » d’Algérie doivent savoir désormais que l’image de leur prééminence sur les maghrébins et les arabes est complètement erronée. Ils doivent se mettre dans la tête que le seul objectif de ceux qui tentent de se soulever, ces derniers temps, est de les réveiller de leur sommeil ininterrompu, de les inciter à réagir, de surmonter leur faiblesse, leur oisiveté maladive, de se débarrasser à tout jamais de l’indignité et la misère qui leur collent au ventre. Une oisiveté injustifiable que par la peur de perdre les petites miettes (el khobza) que les oligarques au pouvoir leur réserve chaque fin du mois grâce à la rente pétrolière. Autrement dit, ces algériens fastfoodistes ont la peur au ventre ou, plutôt, la peur du ventre, ce qui résulte justement de leurs témoignages opportunistes,  malhonnêtes et mesquins, à chaque décision du gouvernement ayant trait au prix de tel ou tel produit alimentaire. 

Ceci étant, les Fasfoodistes, ne doivent donc plus jamais prétendre qu’ils sont mieux que les autres, parce qu’ils ne peuvent en aucun cas être supérieurs a ceux qui ont réalisé en quelques jours ce que tout le monde croyait irréalisable avant quelques heures. Ils doivent reconnaitre plutôt que rien ne va pour le mieux dans le pays des crimes perpétrés par les généraux du blé, du sucre, de l’huile et des pétards…..de l’indignité, du mépris et de la misère. Ils doivent avouer également qu’ils sont confrontés a des difficultés aussi pires que celles endurées par les tunisiens et les égyptiens, et, de surcroit, dans un pays dont la richesse dépasse de loin la richesse de ces deux pays. Qu’ils aillent ballonner leurs estomacs dans les fastfoods qui ont poussé comme des champignons ces dernières années et dans toutes les villes d’Algérie, qu’ils aillent se bagarrer dans l’enceinte des mairies, pour un banal document d’état civil, a Annaba, pour un simple match de football, qu’ils participent aux manifestations de soutien au criminel Kadhafi, qu’ils aient la trouille au ventre lorsqu’il s’agit de manifester pour les enfants de Gaza, qu’ils aillent voter «Bouhef » une quatrième ou une vingtième fois, mais, bon sang, qu’ils arrêtent de se croire supérieurs aux autres et de prétendre qu’ils sont la fine fleur des peuples arabes.  


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Association pour une Meille... |
NON A GILBERT ANNETTE |
Nantes Démocrate 2008 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | saharalibre75
| romaindesforges
| LGP 2008