Pays riche, peuple pauvre !

Bienvenue sur le blog d’Omar Saada.

  • Accueil
  • > Archives pour le Mardi 22 septembre 2009
Archive pour le 22 septembre, 2009


Se viriliseront-ils un jour, ces travestis ?

22 septembre, 2009
Non classé | 1 réponse »

bfire écrit le 21 sept 2009 a  2:48

Saha Aidek mon frère
En lisant ta réponse j’ai eu les larmes aux yeux, parce que tu as remué un sentiment très fraternel que j’ai toujours gardé pour toi. J”ai toujours une honte et des douleurs très profonde qui me dévorent le cœur. Oui je te lisais mais je ne pouvais pas t’écrire parce que je n’ai pas pu me pardonner le fait de ne pas t’avoir soutenu durant les moments difficiles, surtout durant la période de la grève de faim que tu as entamé.

Ce qui me revenait souvent dans l’esprit se sont ces larmes chaudes que tu as versé le jour ou tu as pris connaissance des fausses accusations que les faux pompiers de Boumerdes ont essayé de vous les faire coller. Ce jour là, j’ai su quel fils de famille tu es enfin……

Omar, dernièrement, tu sais que les grades ont été distribués sous formes de cota, c’est comme les ambulances ou les camions c’est kif kif. Après le soit disant examen professionnel et après la soit disant correction de deux jours,  durant le mois de ramadan Ah Ah Ah, réalisée par des “valeureux” officiers supérieurs désignés parmi les courtiers ” qui sont des ex -sapeurs ou sergents de la Protection Civile” “mille excuses au commandant Chelihi Dahmene” donc, comme je disais, en deux jours les résultats de plus de 500 candidats ont été proclamés puis remis à qui de droit. Donc, si tu es un bon Directeur de Wilaya, c’est à dire un dévoué serviteur, on te donne les postes qu’il faut et c’est à toi de choisir tes bons serviteurs, tu communiques leur liste à Mr Le DPF et le tour est joué. Les femmes officiers ont été admises automatiquement sauf celles qui portent le hidjad. Celles la, elles ont été renvoyées de la salle d’examen, par Bendhalem le DPF, comme ce fut le cas de Karima.

Avant de terminer j’aimerai poser une question aux officiers supérieurs, PARDON aux sous – officiers inférieurs qui, sois disant, ont surveillé ou corrigé les copies des examens des lieutenants ou capitaines en deux jours. Est ce que vous réalisez l’ampleur du désastre vers lequel vous êtes entrain de mener La Protection Civile Algérienne ? Vous savez que dans dix ans la Protection Civile Algérienne va être commander par des ex tôliers, mécaniciens, cordonniers… etc. Vous allez me dire que, parmi eux, il y’a des officiers issus de l’ENPC, mais, entre nous, vous savez bien qu’ils ne méritent pas ces grades, c’est la pure vérité. Ne voyez pas le résultat des examens, uniquement dans votre wilaya, mais regardez sur les 48 wilayas.

J’ai honte d’appartenir à ce corps noble. Messieurs les chargés des examens de lieutenant et capitaine” session Septembre 2009″,  et a leurs têtes le COLONEL GUENIFI, DIEU va vous poser des questions et j’espère que vous avez les réponses qu’il faut. Moi je ne vous pardonne pas. Mes excuses aux vrais officiers.

Saha Aidek mon Frere Omar. Dieu te protege toi et ta petite famille

Pompier 003 écrit le 21 sept 2009 a 8:57

Votre commentaire m’a bouleversé, Bfire, et sache que tes sentiments nobles à mon égard sont réciproques. Il ne faut pas te faire de soucis par le fait de ne m’avoir pas soutenu pendant les moments difficiles que j’aie endurées en Algérie, à la suite de l’acharnement bestial dont a fait preuve Lakhdar El-Hamiri et ses larbins. Et puis après, comment aurai-tu pu me soutenir alors que j’avais affaire a un ivrogne et repris de justice, soutenu par son puissant beau-frère : le général du crime et de de l’importation du blé ? 

Donc, je t’assure que je n’ai aucun reproche à faire, ni à toi ni aux autres collègues d’ailleurs, y compris les quelques éléments du (SPCS) de Boumerdes qui, un certain moment, obéissaient aveuglement a Selloum Zidane et qui m’ont accusé à tord, a la suite de la création du Syndicat au début des années 90, chose que tu n’as manqué de me rappeler  dans ton commentaire. Il faut que tu saches que la plupart de ces derniers avaient reconnu leur erreur. Certains d’entre eux m’ont même rendu plusieurs visites de soutien à l’UGTA( lors de mon sit-in en 2004). 

Ce qu’il faut retenir sur cette affaire c’est qu’elle n’était en réalité qu’un triste scénario, monté de toutes pièces, par le  Zidane Selloum et les sois disant fondateurs du syndicat de la Protection Civile, afin de m’évincer et, du coup, installer un des leurs (un certain Kamal Beggache) pour les avoir remis a leur juste place lors d’une banale discussion qui a eu lieu dans le salon de thé situé sous le domicile du défunt Lt Halimi ( rabi yarrahmou) sis au centre ville de Ain Taya (non loin du commissariat), lors du décès de ce dernier (en 1990 ou 91 si ma mémoire est bonne). Le Caporal Selloum Zidane, qui se croyait « le grand manitou » de cette époque, n’a pas apprécié ma réaction, dès qu’il a osé me « convoquer », en ma qualité de Lieutenant et chef d’unité principale, d’aller le voir dans son bureau syndical de l’unité (Badjoudj Mahdi), et ce en présence de plusieurs agents et gradés, notamment le défunt Rabah Djacem et Abdennour Ibtiouene. 

Pour les grades distribués en forme de cota, tout comme les demi-raccord, les tricoises, les A.R.I, les AMB, les F.P.T, les CCF et les CCI…, je crois que des médiocres ne peuvent en aucun cas faire mieux. Cependant, il est certain que ces grades n’ont pas été attribué uniquement aux serviteurs et aux manieurs des brosses, mais aussi et surtout a tous ceux et celles qui ont payé le prix cher, soit en déboursant de l’argent cash, soit en baissant au plus bas niveau leur pantalon ! Et ce n’est pas le cas, j’en suis sur, des filles en Hidjab que le travesti Mahfoud Bensalem a renvoyées en présence, parait-il, d’officiers supérieurs travestis et qui tardent à se viriliser. 

Je vous remercie mon ami et frère pour avoir séparé le bon grain de l’ivraie en demandant des excuses aux vrais officiers, notamment au commandant Dahmane Chelihi qui reste, de mon avis, un fils de famille et un probe officier méritant tous les respects. 

Votre commentaire m’a rappelé par  ailleurs « une officiette » de la promotion qui précédait la nôtre. On a passé une année ensemble à L’ENPC de Bordj El Bahri. Et en tant que stagiaire déjà, son comportement enfantin nous faisait vomir et nous l’avions toujours appelé le motard de l’ecole, puisqu’il rapportait au plus vite toutes les informations aux chefs de sections et autres responsables en quête de je ne sais quoi, quitte à faire du mal aux autres stagiaires (un raffad et un chakkam pour être plus clair). C’est pourquoi, je garde toujours devant mes yeux la silhouette de ce travesti qui danse en marchant. Donc il ne faut pas s’en étonner de le voir devenu professionnel en la matière. Maintenant, il est officier supérieur, pas un simple stagiaire, n’est-ce pas ? 

Quoi qu’il en soit, il ne faut jamais avoir honte de dépendre d’un corps aussi noble que la protection civile et je suis convaincu, qu’un jour ou l’autre, Bendhalem et son prédécesseur Omar « Mangea », qui lui a transmis vraisemblablement toutes  les techniques du harcèlement sexuel, du vol et de la corruption, et les autres travestis payeront la note de leurs méfaits, au même titre que leurs semblables  Moussa Kaabache, Imoune Mokrane et les autres. 

Fraternellement.

Omar Saada

Plus d’articles : Http://pompier003.unblog.fr

Association pour une Meille... |
NON A GILBERT ANNETTE |
Nantes Démocrate 2008 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | saharalibre75
| romaindesforges
| LGP 2008