Pays riche, peuple pauvre !

Bienvenue sur le blog d’Omar Saada.

15
juin 2009
Les médiocres des pompiers algériens !
Posté dans Non classé par pompier003 à 1:14 | 8 réponses »

 

p6.jpg                      oreille.jpg                       p5.jpg

Colon. Z.Kharoubi                           Colon. M.Khellaf                                  Colon.M.Tighristine

DPC Boumerdes                           Homme a tout faire                                       DPC Alger

 

0.jpg             ket.jpg                           0.jpg

Colon. O. Manja                            Colon B.Ketroussi                                 Colon. N.Cherrier

Inspecteur                                     Inspecteur general                                    DPC Bejaia

 

 Le propre de la médiocrité est de se croire supérieur (La Roche foucauld )    

                                                                                 

Pour une fois, et ça ne sera pas la dernière, je m’adresse à vous, les médiocres de la protection civile Algérienne. Au début, je vais vous donner un renseignement, en présumant que vous le savez déjà. Les véritables pompiers, que vous croyez dupes et incapables, se sont rendu compte de votre médiocrité. Ils se sont réveillés de leur long sommeil et sont conscients enfin de l’enfer dans lequel vous les avez engouffré et donc, désormais, ils n’éprouvent plus jamais de la considération à votre égard et ils le font savoir ouvertement. Il faut que vous sachiez que plusieurs commentaires, touchant à votre vie privée, sont postés dans le blog, par un nombre de vos collègues et que mes principes ne me permettent pas de valider. Mais, que l’on soit bien clair, ma lucidité dans la gestion du blog ne saurait être inébranlable. Elle risque de chambouler à tout moment, notamment à l’égard de ceux qui tardent à comprendre la leçon. Il faut que vous soyez sûr, messieurs les médiocres, que vos subordonnés vous tirent à boulets rouges, à travers ce blog, et qui, selon toute vraisemblance, ne sont pas prêts à pardonner votre inaptitude de les représenter dignement. Oui, les éléments de la protection civile qui ressentent dans leur chair les morsures de votre défaillance, de votre faiblesse, de votre complaisance envers El-Hamiri et votre agressivité envers eux, vous vomissent et vous maudissent parce que, je crois, tout naturellement, que le traitement le plus efficace contre la médiocrité est l’irrespect. 

Sachez que les pompiers algériens ne vous pardonneront jamais, même si vous rentrez demain, définitivement chez vous, ou lorsque vous aurez à vider les lieux en cédant votre place a ceux qui, j’en suis sûr, seront capables de laisser les roses pousser sur la devanture du noble service que vous avez empesté. Quand vous atteignez la retraite, partez et ne regardez plus derrière vous. À quoi bon de continuer de contempler les paysages de la honte que vous allez laisser a vos éléments qui, d’ores et déjà, en ont assez subi de votre commandement désastreux et maléfique ? Messieurs, il faut que vous sachiez que seuls les ridicules individus font des ridicules actes et, à cet effet, votre départ définitif sera votre plus important chef-d’oeuvre durant toute votre vie. Partez, c’est le meilleur service que vous puissiez rendre au personnel de la protection civile que vous avez malmenée. Faites un effort, je vous en prie, pour lui permettre de se dégager à jamais de l’étau de votre impuissance. Mais avant de partir, vous devez jeter un ultime regard vers ces pompiers que votre veulerie obligera, des ans et des ans, de se débattre contre vent et marais, afin de se dégager du marécage de l’humiliation et de la misère. Mais faut-il que vous soyez en mesure de percevoir l’ampleur de ce désastre dans lequel vous les avez laissé. 

Cependant, en quittant ce noble corps, aussi bien aujourd’hui que demain, vous devez assumer ou, pour le moins, reconnaître votre responsabilité morale quant aux catastrophes dont vous avez accouchées. Sachez messieurs les médiocres que le traître Mustapha El-Hamiri, qui a fait de vous des seigneurs sur des sièges dorés, s’en moque éperdument de l’avenir de votre service, tout simplement parce qu’il fait partie des essaims des harkis qui se sont toujours moqués de l’avenir de toute la nation. Partez messieurs et n’oubliez pas d’emporter, avec vous, vos excréments, vos sachets noirs, vos manieurs des brosses, vos concubines et vos instruments à travestir les vérités. Partez, vos subordonnés ne peuvent plus supporter votre orgueil plus longtemps « Quand l’orgueil chemine devant, honte et dommage suivent de près » dit un proverbe. La protection civile ne peut plus supporter d’avoir dans ses rangs une pègre de votre espèce. Partez messieurs les médiocres, vous êtes la négation absolue de tout ce qui symbolise la noblesse et la perfection. Partez, pour que les pompiers puissent enfin respirer l’air frais. 

Ne craignez rien, car même si vos collègues ne vous pardonneront pas, ils vous oublieront dès qu’ils voient vos silhouettes s’éloigner derrière la porte de sortie, dès qu’ils se rendent compte qu’ils ne vont plus jamais vous revoir, qu’ils ne vont plus jamais vous saluer, a contre coeur, sous peine de payer le prix de leur insubordination envers des médiocres arrogants. Ils vous oublieront même si vous les avez paralysé par vos émanations nauséabonde, puant la honte, ils vous oublieront même si vous les avez affamé, eux et leurs familles, par votre oisiveté dans la défense leurs droits fondamentaux, ils vous oublieront même si vous avez instauré dans les casernes un climat de terreur et d’angoisse. Oui, ils ne vous pardonneront pas, mais ils vous oublieront, j’en suis sûr, même si vous les avez séquestré pour vous en servir, comme bon vous semble, dans les placards et les frigos des cuisines, ils vous oublieront même si vous avez vidé, jusqu’à la dernière réserve, les caisses de la protection civile, sous l’oeil maternel d’El-Hamiri, qui s’est vu renflouer ses comptes en banque et vous, vous vous êtes contentés, toute honte bue, de miettes et de quelques kilos de pates et de légumes secs. 

D’ailleurs, a quoi peut-on s’attendre de la part de ceux dont le meilleur n’a même pas terminé son certificat d’études ? Comment vous demander de faire mieux lorsqu’on sait que votre niveau scolaire est au-dessous de vos rangers ? Comment demander à Omar Manja, par exemple, de faire mieux, alors qu’il a toujours été un gardien clandestin de parking et issu d’une famille qui n’a fait ses preuves que dans la sorcellerie ? Comment demander à Mohamed Khellaf de faire mieux quand on sait qu’il n’est que la progéniture d’un ex gardien à la prison de Berrouaguia qui surveillait les valeureux maquisards emprisonnés durant la guerre de libération. Tel père tel fils, n’est-ce pas ? Comment demander aux sergents (colonels) Tighristine et Hellaoui d’expliquer au personnel les techniques de la mission dont ils ont la charge quand tout le monde sait, qu’ils sont des analphabètes, dans toutes les langues et tous les dialectes, et qui n’ont même pas été capables d’assumer convenablement la fonction de chef de groupe ? Comment demander à Ziane Kharroubi, le DPC de Boumerdes (ou Madame soleil comme l’appellent ses subordonnés), d’inspirer confiance à son personnel qui lui reprochent son incompréhensible panique à chaque fois que des nuages apparaissaient à l’horizon, ce qui l’amène d’ailleurs à réquisitionner des jours et des jours des pères de familles pour lutter contre les inondations qui se formaient dans sa tête ? Comment demander à Belkacem Ketroussi, l’inspecteur général, de faire correctement son travail quand on sait qu’il n’a même pas la virilité de contrôler ce qui se trame sous son propre toit ! 

Sachez, messieurs les médiocres que les responsables désignés a tête des institutions du monde entier avaient suivis de grandes études pour pouvoir apporter un plus aux services dont ils ont la charge, mais au niveau de la Protection Civile algérienne, c’est l’inverse qui se produit. N’est-ce pas une honte incomparable pour vous messieurs les médiocres ? Avez-vous oublié que la médiocrité et l’ignorance sont les seuls défauts que l’on ne saurait dissimuler. 

Regardez la valeureuse institution que vous avez ravagée par votre ignorance, déchirée par votre arbitraire, gangrenée par la corruption, presque vidée de ses valeureux hommes, rongée par la culture de l’impunité et réduite au peloton des institutions les plus infréquentables d’Algérie. Les recrutements douteux, la malversation dans l’attribution des grades, la falsification, le détournement des deniers publics, meublent le quotidien de ce service que vos agissements pernicieux ont poussé au fond du précipice.

Je suis curieux de savoir, messieurs les médiocres, si vous frissonnez en souvenir des cris du défunt capitaine Snouci et ses éléments, de la wilaya de Constantine, qui jaillissaient à travers les gravats de la bâtisse qui s’est abattue sur leur tête. Je suis curieux de savoir, messieurs les médiocres, si vous frissonnez en souvenir des supplices de vos dizaines d’éléments pris au piège, un peu partout en Algérie, au fond des puits envahis par le gaz carbonique parce que vous n’avez même pas était capable de les équiper d’ARI. Je suis curieux de savoir, messieurs si vous frissonnez en souvenir des supplices du S/Lt Zekiouk, le chef d’unité de Taher, dans la wilaya de Jijel, et ses éléments ( une dizaine) brûlés vifs, jusqu’à la mort, alors qu’ils combattaient un incendie de forêt, une tragédie similaire s’est reproduite d’ailleurs quelques mois plus tard dans la wilaya de Bouira. Je suis curieux de savoir, messieurs les médiocres, si vous frissonnez en souvenir des cris du défunt capitaine Badjoudj au moment où il chutait du haut de la tour de l’ENPC. Vous conviendrez avec moi, qu’un responsable devrait avoir d’autres préoccupations autrement moins ignobles que les cirques et les spectacles que vous organisez dans vos unités et dans les stades aux profits des gouvernants qui, au même titre que les petits enfants, sont toujours impatients de les revoir….puis manger ! Regardez du côté de Jijel, de Bouira, de Constantine, d’Alger pour voir le nombre de victimes de votre médiocrité. Un proverbe de chez nous dit « Ne ressent la brûlure que celui qui met sa main dans le brasier » 

Mais avant votre départ, il ne faut pas oublier de faire un tour du côté des familles de ces malheureuses victimes. Tentez de les soutenir moralement, de les aider à régulariser leurs situations sociales sans les soumettre au préalable à des conditions drastiques à commencer par la satisfaction de vos désirs animaliers. Oui, vous êtes coupables messieurs les médiocres d’user du chantage pour permettre aux gens d’accéder à leurs droits. Plusieurs épouses de vos éléments, morts en mission, ont été contraintes, d’assouvir vos désirs animaliers, avant de voir leur situation dénouée, et celles qui ont refusé le déshonneur ont continué à subir les affres de la misère à ce jour. 

Partez donc, les pompiers ne pardonneront jamais votre lâcheté, mais ils vous oublieront. Comment peuvent-ils pardonner à ceux qui, poussés par leur stupidité, les ont persécutés et ruinés. Partez et ils oublieront même si vous les avez humiliés et appauvri. Partez et ils ne prennent même pas la peine d’aller uriner sur vos tombes. Partez pour que vos successeurs puissent enfin instaurer une culture de responsabilité qui mettra un terme aux bricolages, aux mensonges et aux pratiques abjectes des stigmates du régime liberticide. Rappelez vous ce proverbe « le malheur ne distingue pas et, dans sa course errante, il se pose aujourd’hui sur l’un et demain sur l’autre » et regardez le sort de votre doyen, dans la médiocrité, le colonel Kaabache Moussa ou, encore, le colonel Herda Mohamed, le comptable Imoune Mokrane, avilis et humiliés. Regardez ce que sont devenues les images, de ces « héros », brodées durant leurs années dorées. Observez, bon sang, leur côté honteux et sachez, enfin, qu’il restera dans la rivière que ses galets. 

Omar Saada 


soldat du feu écrit:


une verité peut on cacher une autre c’est ce qu’il en ressort de votre ecrit si juste et plein de véracité. aujourdhui sonne le glas pour ceux qui se coyaient invincible intouchable indétronable voyez vous ces sangs sues ,les vampires des temps modernes,rien que emparler me donne la chaire de poule non pas par peur mais plutot par répugnance et haut de coeur.il est juste de précisé qu’il a fallut du courage et surtout cette envie de verité de la part de beacoups de nos vaillants Pompiers qui se sont succédes sur votre blog d’une part et aussi sur le terrain o combien miné et dangeureux d’autre part pour mettre a jour la débacle des (Doubate essamoune) voir meme une mise a nue de ces lascares issus de filme de serie Z.Combien de temps reste-il pour comprendre la fin tragicomique de ces (Ofessiers)oui il faut bien dire qu’ils ont grossis avec tout les fesstins preparer a leurs egarts au complex d’El hamiz alors que nos soldat du feu ont un toure de taille n’exedant pas le 38.le temps leurs est compter ils savent ils le sentent ils esperent mais sont officiellement convaincus de leurs misent a morts quelle soit administrative et plus encore celle qui terrasse tous les etres ayants fait semblant de ne pas appercevoir l’epée de la justice Divine en phase de s’abbatre sur eux alors c’est le cas de la mise a mort de leurs consiences .

pompier écrit:

Pourquoi vous n’avez pas parler sur le sujet des detenus a el harrach (les jeunes officiers )
le trafic des diplomes de mr khellaf mohamed (hacha le nom de notre rassol)
qui n’a jamais assis au chaises de l’universite et qui a acheter des differents diplomes universitaires par les bons d’essences
1- licence en droit blida 2001
2- capa blida 2002
3- technicien sup en informatique blida aussi
je vous demande de nous aider a se debarasser de lui pour le bien de l’algerie
qui l’a vendue un jour a travers la vente des video des massacres au profit des chaines etrangeres.


 

pompier003

pompier003 écrit:

Réponse au pompier.

Ce que vous venez de révéler sur la personne de Khellaf Mohamed est la triste vérité, notamment en ce qui concerne les secrets d’État que ce dernier donnait aux média étrangers, notamment la chaine radio marocaine “MIDI 1″, durant les événements qu’a connu l’Algérie après l’interruption du processus électoral de 1991. Et dire que c’est ce fils de harki qui m’a accusé fallacieusement moi le fils de Chahid, dans les colonnes du quotidien “la nouvelle république”, d’avoir divulgué le secret professionnel, par le fait de dénoncer la corruption qui gangrène sa DGPC , alors que c’est lui-même qui devait être accusé pour avoir vendu des secrets d’État a un pays étranger.
Selon des sources concordantes de la protection civile, ce fils de harki, dans le seul but de toucher quelques dirhams crasseux, marchandait des informations liées aux massacres collectifs et a l’assassinat des membres des services de sécurité .
Les autorités algériennes, qui se sont interrogées assurément a l’époque ( et peut-être même maintenant), comment de tels secrets parvenaient a la hâte aux média étrangers, peuvent toujours enquêter et, surtout, punir l’auteur de cette trahison.

 

 


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

8 réponses:

  1. pompier écrit:

    Pourquoi vous n’avez pas parler sur le sujet des detenus a el harrach (les jeunes officiers )
    le trafic des diplomes de mr khellaf mohamed (hacha le nom de notre rassol)
    qui n’a jamais assis au chaises de l’universite et qui a acheter des differents diplomes universitaires par les bons d’essences
    1- licence en droit blida 2001
    2- capa blida 2002
    3- technicien sup en informatique blida aussi
    je vous demande de nous aider a se debarasser de lui pour le bien de l’algerie
    qui l’a vendue un jour a travers la vente des video des massacres au profit des chaines etrangeres a +

  2. Salut pompier,
    Je ne suis pas au courant de l’affaire des jeunes officiers détenus à la prison d’El-Harrach.
    Quant au colonel Khellaf, il n’est pas bachelier et il n’a jamais été à l’université. Le seul « diplôme crédible », qu’il détient, se résume dans un minable certificat de scolarité du secondaire, la troisième année tout au plus. Il est possible que son niveau scolaire soit falsifié, au même titre que son compère le colonel Omar Manja.
    Toutes les informations, que vous pouviez nos donner sur cet individu, et les autres, seront les bienvenues.

    Salutations

  3. soldat du feu écrit:

    une verité peut on cacher une autre c’est ce qu’il en ressort de votre ecrit si juste et plein de véracité. aujourdhui sonne le glas pour ceux qui se coyaient invincible intouchable indétronable voyez vous ces sangs sues ,les vampires des temps modernes,rien que emparler me donne la chaire de poule non pas par peur mais plutot par répugnance et haut de coeur.il est juste de précisé qu’il a fallut du courage et surtout cette envie de verité de la part de beacoups de nos vaillants Pompiers qui se sont succédes sur votre blog d’une part et aussi sur le terrain o combien miné et dangeureux d’autre part pour mettre a jour la débacle des (Doubate essamoune) voir meme une mise a nue de ces lascares issus de filme de serie Z.Combien de temps reste-il pour comprendre la fin tragicomique de ces (Ofessiers)oui il faut bien dire qu’ils ont grossis avec tout les fesstins preparer a leurs egarts au complex d’El hamiz alors que nos soldat du feu ont un toure de taille n’exedant pas le 38.le temps leurs est compter ils savent ils le sentent ils esperent mais sont officiellement convaincus de leurs misent a morts quelle soit administrative et plus encore celle qui terrasse tous les etres ayants fait semblant de ne pas appercevoir l’epée de la justice Divine en phase de s’abbatre sur eux alors c’est le cas de la mise a mort de leurs consiences .

  4. Réponse au pompier.

    Ce que vous venez de révéler sur la personne de Khellaf Mohamed est la triste vérité, notamment en ce qui concerne les secrets d’État que ce dernier donnait aux média étrangers, notamment la chaine radio marocaine « MIDI 1″, durant les événements qu’a connu l’Algérie après l’interruption du processus électoral de 1991. Et dire que c’est ce fils de harki qui m’a accusé fallacieusement moi le fils de Chahid, dans les colonnes du quotidien « la nouvelle république », d’avoir divulgué le secret professionnel, par le fait de dénoncer la corruption qui gangrène sa DGPC , alors que c’est lui-même qui devait être accusé pour avoir vendu des secrets d’État a un pays étranger.
    Selon des sources concordantes de la protection civile, ce fils de harki, dans le seul but de toucher quelques dirhams crasseux, marchandait des informations liées aux massacres collectifs et a l’assassinat des membres des services de sécurité .
    Les autorités algériennes, qui se sont interrogées assurément a l’époque ( et peut-être même maintenant), comment de tels secrets parvenaient a la hâte aux média étrangers, peuvent toujours enquêter et, surtout, punir l’auteur de cette trahison.

  5. pompier écrit:

    salut je suis pour dire bravo a mr saada

  6. pompier écrit:

    mon collegue saada souvient toi un jour quand tu ‘etais mon chef a el hamiz j etais malade en fin j avais quelque probleme dans mon comportement presque fou c’est toi qui a pu me decouvrir parmis tous les officies . j’ai dechire deux mille dinars . c’est toi qui ma proteger que je ne puis pas allez ou prison merci beaucoup . je tiens a vos informer que tous les anciens du corps ont été mutés pour rien ils ont gardé que des jolies filles pour leurs besoins en fin tu sais comment ils ont certaines femmes hacha les filles de bonne familles . je t’aime frere courage dieu est avec les intelectuels

  7. pompier écrit:

    salut moi je ne pardonnerai jamis ce qu’ils m’ont fais les superieures de la DGPC. devant dieu et devant le peuples algerien j’ai travaillé avec amour pour mon pays algerie j’etais muté pour une affaire banale . dite bien un jour nous serons a la retraites tous mais je te croiserais monsieur le colonel k je dis k son prenom tu payeras meme si je vais entré en prison je serai a la retaites pour me reposer donc tu vas en l’enfer vous ne nous laissez meme pas faire notre travail . ce que je demande d’ouvrir une enquete sur ce corps

  8. abderrahmane écrit:

    mr je vous tire chapeaux. Ces corrompus doivent partir heureusement qu’il y a le bien dieu ina allah youmhil wa la youhmil

Laisser un commentaire

Association pour une Meille... |
NON A GILBERT ANNETTE |
Nantes Démocrate 2008 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | saharalibre75
| romaindesforges
| LGP 2008