Pays riche, peuple pauvre !

Bienvenue sur le blog d’Omar Saada.

31
mai 2009
Ces enfants « bâtards » de Bouteflika !
Posté dans Non classé par pompier003 à 11:57 | 3 réponses »

Derniere Nouvelle  : Khaled Bounedjma, le secretaire general de la coordination nationale des enfants de chouhadas, est un fils de Harki, tout comme Tayeb El-Houari, le secretaire general de l’organisation nationale des enfants de chahid, et plusieurs deb-butés du FLN !!!

bounedjma.jpg                                                   bouteflika220.jpg

Khaled Bounedjma
( CNEC )
.
tayeb.jpg                       affif.jpg                  daadoua.jpg                      ghedir.jpg

Tayeb el Houari                    Parlementaire            Parlementaire             Parlementaire

(ONEC)                               Ex chef de Daira                  FLN                               FLN

Yacine.B/ Ennahar El Djadid : Édition du 31 mai 2009.

Le bourreau devient victime et le harki devient Chahid !

Des Moudjahiddines encore en vie témoignent sur l’histoire erronée Les habitants de la ferme Germain et Hamrelaïne racontent la collaboration de Bounedjma, dit ‘Errahdj’ (le poison) avec le Commandant Ramos

Mohamed Bounedjma était derrière la mort d’un groupe de Moudjahiddines à Djenan Etchina. La révolution l’a condamné à mort à sa découverte. Noureddine Ethawri (le révolutionnaire) à Ennahar : Le commandant Ramos était très affecté par la mort de Bounedjma, dit Errahdj.

Monsieur Amou Kouider, responsable de la deuxième section à Bourkika : J’ai entendu en prison l’information de l’élimination de Mohamed Erradh et Abdallah Kara par la révolution.

Jadis, on disait ‘ce lionceau fils de ce lion’, aujourd’hui on peut dire cela aussi mais d’une autre manière ; on pourra dire ‘ce serpent fils de cette vipère’. Jadis aussi on disait ‘vis longtemps, tu entendra des étrangetés’. Ce sont là des vérités pour ceux qui n’ont plus honte au point où les fils de harkis menacent ouvertement les fils de Moudjahiddines de mort, de liquidation et les traitent de tous les noms d’oiseaux.

Au moment où la vérité historique est confirmée par les témoignages de Moudjahiddines qui sont encore en vie, il est temps que les moudjahiddines de la révolution de dire les quatre vérités et faire cesser le maquillage des vérités et faire cesser ce commerce basé sur les sacrifices des Chouhada et des moudjahiddines.

De la cité Kettaf ‘Elyafoufi’, Ammi (oncle) Kada, ou Noureddine Ethawri à Ennahar :

L’histoire a été falsifiée par ceux qui n’ont pas honte, le temps de la peur de la mort est passé.

Dit le Moudjahid Kada Ben Saadouda, appelé ‘Ammi Kada’ ou ‘Noureddine Ethwari’. Il n’est pas facile de parler de l’histoire ternie de certains traîtres de l’Algérie qui sont devenus aujourd’hui des martyrs dont les fils et petits fils perçoivent des privilèges et des droits qui sont normalement réservés aux vrais fils de chahid. Et d’ajouter : L’histoire a été falsifiée par ceux qui n’ont pas honte. Nous, nous avions craint de dire la vérité, car celui qui dit la vérité ils le tuent, mais tant qu’il y en a qui cherchent la vérité, alors le temps de la peur est passé.

Ammi Kada exprime sa profonde tristesse sur ce que sont devenus les fils de harkis, ces gens qui gravissent l’échelle des responsabilité au nom du sang des martyrs. Il ajoute « personne ne peut mentir aux habitants de cette région, ni ne peut trafiquer l’histoire. Quiconque dira qu’il est fils de chahid ou de maquisard, je lui dirai exactement le fils de qui il est. A la place de cette maison, il y avait une ferme qui appartenait à un officier de l’armée française qui s’appelait Ramos, avec le grade de Commandant à la caserne d’El Harrach. Moi, j’étais responsable du centre de transit dans cette ferme sous le commandement de responsable de la wilaya IV, parmi eux Moustache, Larbi et Moha El Blidi qui étaient tous responsables de la région Hamrelaïne jusqu’à la mer.

Je connaissais tous enfants de la région un par un malgré toute cette période de temps passé (plus de 50 ans) mais vu l’importance des évènement, je me rappelle jusqu’au moindre détail, même les noms des moudjahiddines de Aïn Temouchent qui étaient passés par là, je me rappelle d’eux.

Errahdj, ou Mohamed Bounedjma a était responsable de la mort de 3 maquisards à Djenane Etchina et cinq civils dans la région de Rahmane.

Kada Ben Saâdouda raconte qu’il activait avec Mohamed Bounedjma et une trentaine d’autres sous le commandement de Ibrahim Ben Amar, parmi eux Rahal Omar, dit ‘Ezzaouèche’ et autres de Blida et El Afroun. Les histoires de collaboration avec le colonialisme français ne manquent pas. La plus importante est celle de Mohamed Errahdj et Abdallah Kara et une troisième personne qui prétendait être un Imam et qui a été la cause de l’arrestation de Ibrahim Ben Amar…

Le responsable de l’institution Youcef El Khatib à Hamrelaïne :

« Bounedjma Errahdj et son groupe ramassaient l’argent et tuaient les gens au nom de la révolution ». Vers la fin de l’année 58 ou 59, Mohamed Errahdj et Kara Abdallah ont été tué pour trahison, Mohamed Errahdj et Kara Abdallah extorquaient l’argent aux citoyens au nom des cotisations pour la révolution. Ils ont été découverts après qu’un citoyen nommé Amar El Djilali se soit plaint. Ceci en plus de ses relations avec le colonialiste français.

Selon les habitants de la région, les arbres de ce qui était appelé Djenane Etchine sont encore témoins de la honte des collaborateurs.

Nous, nous avons affronté le terrorisme seuls, et ce personnage qui s’appelle Khaled n’est pas un des fils de Germain et El Yafoufi. Les homme de Germain et El Yafoufi ont affronté le terrorisme pendant que ce Khaled qui prétend défendre les enfants de Chouhada et pleure le sang des martyrs, a fui…

Ennahar/ Yacine B.

 

                                                           Tel père

        bounedjmanana.jpg

                          tel  fils     

Qui est le père de Khaled Bounedjma?

Il s’appelle Mohamed Bounedjma, né le 09 août 1928 dans la région de Bourached dans la wilaya de Aïn Defla. Avant la révolution, il s’installe dans la région du Mitidja, dans la wilaya de Tipaza.

A Houche (ferme) Germaine, dans les environs de Hamrelaïne, tous le monde sait de père en fils comment Mohamed Bounedjma, le père de Khaled Bounedjma qui occupe aujourd’hui le poste de Secrétaire général de la cordination des enfants de Chouhada, était un harki et un collaborateur de l’armée coloniale. Tout le monde sait dans la région que Mohamed Bounedjma avait été la cause de la mort de trois martyrs par mi les cinq martyrs qui ont donné leur nom à cette région ‘les cinq Martyrs’.

Dans cette même région, existent toujours des traces qui poursuivront Khaled Bounedjma quoi qu’il fasse et quels que soient les documents qu’il réunira, car le Moudjahid qui avait été chargé par le chef de la révolution de liquider Mohamed Bounedjma est encore en vie. Le comble de l’ironie c’est que le fils du harki prétend représenter les martyrs et l’attestation de chahid a été délivrée à Mohamed Bounedjma de la wilaya de Aïn Defla, bien qu’il ait quitté cette wilaya avant la révolution pour s’installer à Houche Germaine. Ce qui est aussi frappant dans cette histoire c’est que les grands chefs de la révolution et les grands moudjahiddines de la wilaya IV, bien qu’ils savent la réalité, aucun n’a osé dire la vérité ne serait ce que pour l’histoire. Même les Moudjahiddines de Aïn Defla, aucun d’entre eux n’a dit connaître Mohamed Bounedjma. Tout ce qu’on a pu recueillir comme information c’est que ‘Les Bounedjma’ composaient une tribu dans la région de ‘Hemam Bounedjma’ et que la famille de Mohamed Bounedjma était partie s’installer à Houche Germaine à Tipaza depuis longtemps.

Pour le serment fait par Ennahar à ses lecteurs, et pour les vrais lions de la révolution, les Chouhada et les maquisards, nous dévoilerons le secret de ce silence honteux prochainement Inchallah. A suivre.

Ennahar/ Ismael F.

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

Ces faux fils de chouhada qui nous gouvernent !

L’ancien secrétaire général de la Coordination nationale des enfants de chouhada (CNEC), Lakhdar Bensaid, a révélé, mardi dernier lors d’un point de presse, des noms de députés du FLN dont les parents étaient des harkis. A cet effet, M. Bensaid a affirmé que le député du FLN de la wilaya de Mostaganem, Abdelhamid Si Affif, cadre supérieur de l’Etat, parlementaire, ancien chef de daïra de Blida est un fils de harki. Le conférencier a révélé également que l’Etat a mis fin aux fonctions de Abdelhamid Si Affif pour avoir vendu une villa appartenant à la daïra de Blida. 

Selon M. Bensaid, le chef du groupe parlementaire du FLN, Ayachi Daadoua est aussi un fils de harki. Son père Lakhdar Daadoua Ben Belkacem, né en 1905 dans la région de Ouled Harkat à Biskra, était conseiller communal durant la guerre de libération nationale. “A la mort des deux chahids Ibrahim Gouasmi et Mohamed Dehan, la municipalité de Ouled Harkat a organisé un fête à laquelle avait pris part Lakhdar Daadoua”. Par ailleurs, l’ancien premier responsable de la CNEC a affirmé que Nahet Youcef, député de la wilaya de Chlef et membre de l’excutif du FLN est également un fils de harki. Les députés Abbas Mohamed Lezrag de Relizane et Saadi Ghedir de Khenchla (FLN) sont aussi des fils de harkis.

Le quotidien Ennahar a révélé dans son édition d’hier que le père de Khaled Bounedjma, président de la CNEC, a été tué par les moudjahidine. Le député du RCD, Noureddine Aït Hamoudi a déclaré récemment, à un journal, que le père du président de l’ONEC, Tayeb El Houari, a été tué par les moudjahidine.

El Mouhtarem : http://ffs1963.unblog.fr

 

                                                                    

wanted.jpg

         Général major : Larbi Belkheir

        Tuteur des Harkis et des enfants de Harkis d’Algérie

 

 

Lire Plus d’articles sur : pompier003.unblog.fr


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

3 réponses:

  1. Dieu merci, nous mourrons tous. Les anciens moujahids proches du pouvoir, ont trahis, très tôt, leurs frères d’armes, les authentiques moujahids et les glorieux chouhadas. Dieu merci, ils vont tous mourir même s’ils ont gagné beaucoup d’argent, à travers leurs faux témoignages qui ont fait des harkis et leurs enfants des grands révolutionnaires. Rien n’a échappé à leur égoïsme, à leur infidélité, à leur trahison.
    Même s’ils ont mené une vie de plaisirs, en contraste avec des milliers de moujahids authentiques et des ayants droit des chouhadas qui ont eu faim toute leur vie, ils seront jugés, devant Dieu, en fonction de leurs actes, ces KHOUBATHAS.

  2. Les eaux usées remontes à la surface.

  3. zenzla écrit:

    cnec onec , ces associations creé par le pouvoir pour diviser les enfants de chouhadas, afin que leurs revendications ne passent pas , telle la loi sur le chahid, et derniderement sur la loi de finance pour loctroi des licences d’importation de vehicules bloqué par le gouvernment et et les moudjahidines…

Laisser un commentaire

Association pour une Meille... |
NON A GILBERT ANNETTE |
Nantes Démocrate 2008 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | saharalibre75
| romaindesforges
| LGP 2008