Pays riche, peuple pauvre !

Bienvenue sur le blog d’Omar Saada.

Archive pour mai, 2009


Ces enfants « bâtards » de Bouteflika !

31 mai, 2009
Non classé | 3 réponses »

Derniere Nouvelle  : Khaled Bounedjma, le secretaire general de la coordination nationale des enfants de chouhadas, est un fils de Harki, tout comme Tayeb El-Houari, le secretaire general de l’organisation nationale des enfants de chahid, et plusieurs deb-butés du FLN !!!

bounedjma.jpg                                                   bouteflika220.jpg

Khaled Bounedjma
( CNEC )
.
tayeb.jpg                       affif.jpg                  daadoua.jpg                      ghedir.jpg

Tayeb el Houari                    Parlementaire            Parlementaire             Parlementaire

(ONEC)                               Ex chef de Daira                  FLN                               FLN

Yacine.B/ Ennahar El Djadid : Édition du 31 mai 2009.

Le bourreau devient victime et le harki devient Chahid !

Des Moudjahiddines encore en vie témoignent sur l’histoire erronée Les habitants de la ferme Germain et Hamrelaïne racontent la collaboration de Bounedjma, dit ‘Errahdj’ (le poison) avec le Commandant Ramos

Mohamed Bounedjma était derrière la mort d’un groupe de Moudjahiddines à Djenan Etchina. La révolution l’a condamné à mort à sa découverte. Noureddine Ethawri (le révolutionnaire) à Ennahar : Le commandant Ramos était très affecté par la mort de Bounedjma, dit Errahdj.

Monsieur Amou Kouider, responsable de la deuxième section à Bourkika : J’ai entendu en prison l’information de l’élimination de Mohamed Erradh et Abdallah Kara par la révolution.

Jadis, on disait ‘ce lionceau fils de ce lion’, aujourd’hui on peut dire cela aussi mais d’une autre manière ; on pourra dire ‘ce serpent fils de cette vipère’. Jadis aussi on disait ‘vis longtemps, tu entendra des étrangetés’. Ce sont là des vérités pour ceux qui n’ont plus honte au point où les fils de harkis menacent ouvertement les fils de Moudjahiddines de mort, de liquidation et les traitent de tous les noms d’oiseaux.

Au moment où la vérité historique est confirmée par les témoignages de Moudjahiddines qui sont encore en vie, il est temps que les moudjahiddines de la révolution de dire les quatre vérités et faire cesser le maquillage des vérités et faire cesser ce commerce basé sur les sacrifices des Chouhada et des moudjahiddines.

De la cité Kettaf ‘Elyafoufi’, Ammi (oncle) Kada, ou Noureddine Ethawri à Ennahar :

L’histoire a été falsifiée par ceux qui n’ont pas honte, le temps de la peur de la mort est passé.

Dit le Moudjahid Kada Ben Saadouda, appelé ‘Ammi Kada’ ou ‘Noureddine Ethwari’. Il n’est pas facile de parler de l’histoire ternie de certains traîtres de l’Algérie qui sont devenus aujourd’hui des martyrs dont les fils et petits fils perçoivent des privilèges et des droits qui sont normalement réservés aux vrais fils de chahid. Et d’ajouter : L’histoire a été falsifiée par ceux qui n’ont pas honte. Nous, nous avions craint de dire la vérité, car celui qui dit la vérité ils le tuent, mais tant qu’il y en a qui cherchent la vérité, alors le temps de la peur est passé.

Ammi Kada exprime sa profonde tristesse sur ce que sont devenus les fils de harkis, ces gens qui gravissent l’échelle des responsabilité au nom du sang des martyrs. Il ajoute « personne ne peut mentir aux habitants de cette région, ni ne peut trafiquer l’histoire. Quiconque dira qu’il est fils de chahid ou de maquisard, je lui dirai exactement le fils de qui il est. A la place de cette maison, il y avait une ferme qui appartenait à un officier de l’armée française qui s’appelait Ramos, avec le grade de Commandant à la caserne d’El Harrach. Moi, j’étais responsable du centre de transit dans cette ferme sous le commandement de responsable de la wilaya IV, parmi eux Moustache, Larbi et Moha El Blidi qui étaient tous responsables de la région Hamrelaïne jusqu’à la mer.

Je connaissais tous enfants de la région un par un malgré toute cette période de temps passé (plus de 50 ans) mais vu l’importance des évènement, je me rappelle jusqu’au moindre détail, même les noms des moudjahiddines de Aïn Temouchent qui étaient passés par là, je me rappelle d’eux.

Errahdj, ou Mohamed Bounedjma a était responsable de la mort de 3 maquisards à Djenane Etchina et cinq civils dans la région de Rahmane.

Kada Ben Saâdouda raconte qu’il activait avec Mohamed Bounedjma et une trentaine d’autres sous le commandement de Ibrahim Ben Amar, parmi eux Rahal Omar, dit ‘Ezzaouèche’ et autres de Blida et El Afroun. Les histoires de collaboration avec le colonialisme français ne manquent pas. La plus importante est celle de Mohamed Errahdj et Abdallah Kara et une troisième personne qui prétendait être un Imam et qui a été la cause de l’arrestation de Ibrahim Ben Amar…

Le responsable de l’institution Youcef El Khatib à Hamrelaïne :

« Bounedjma Errahdj et son groupe ramassaient l’argent et tuaient les gens au nom de la révolution ». Vers la fin de l’année 58 ou 59, Mohamed Errahdj et Kara Abdallah ont été tué pour trahison, Mohamed Errahdj et Kara Abdallah extorquaient l’argent aux citoyens au nom des cotisations pour la révolution. Ils ont été découverts après qu’un citoyen nommé Amar El Djilali se soit plaint. Ceci en plus de ses relations avec le colonialiste français.

Selon les habitants de la région, les arbres de ce qui était appelé Djenane Etchine sont encore témoins de la honte des collaborateurs.

Nous, nous avons affronté le terrorisme seuls, et ce personnage qui s’appelle Khaled n’est pas un des fils de Germain et El Yafoufi. Les homme de Germain et El Yafoufi ont affronté le terrorisme pendant que ce Khaled qui prétend défendre les enfants de Chouhada et pleure le sang des martyrs, a fui…

Ennahar/ Yacine B.

 

                                                           Tel père

        bounedjmanana.jpg

                          tel  fils     

Qui est le père de Khaled Bounedjma?

Il s’appelle Mohamed Bounedjma, né le 09 août 1928 dans la région de Bourached dans la wilaya de Aïn Defla. Avant la révolution, il s’installe dans la région du Mitidja, dans la wilaya de Tipaza.

A Houche (ferme) Germaine, dans les environs de Hamrelaïne, tous le monde sait de père en fils comment Mohamed Bounedjma, le père de Khaled Bounedjma qui occupe aujourd’hui le poste de Secrétaire général de la cordination des enfants de Chouhada, était un harki et un collaborateur de l’armée coloniale. Tout le monde sait dans la région que Mohamed Bounedjma avait été la cause de la mort de trois martyrs par mi les cinq martyrs qui ont donné leur nom à cette région ‘les cinq Martyrs’.

Dans cette même région, existent toujours des traces qui poursuivront Khaled Bounedjma quoi qu’il fasse et quels que soient les documents qu’il réunira, car le Moudjahid qui avait été chargé par le chef de la révolution de liquider Mohamed Bounedjma est encore en vie. Le comble de l’ironie c’est que le fils du harki prétend représenter les martyrs et l’attestation de chahid a été délivrée à Mohamed Bounedjma de la wilaya de Aïn Defla, bien qu’il ait quitté cette wilaya avant la révolution pour s’installer à Houche Germaine. Ce qui est aussi frappant dans cette histoire c’est que les grands chefs de la révolution et les grands moudjahiddines de la wilaya IV, bien qu’ils savent la réalité, aucun n’a osé dire la vérité ne serait ce que pour l’histoire. Même les Moudjahiddines de Aïn Defla, aucun d’entre eux n’a dit connaître Mohamed Bounedjma. Tout ce qu’on a pu recueillir comme information c’est que ‘Les Bounedjma’ composaient une tribu dans la région de ‘Hemam Bounedjma’ et que la famille de Mohamed Bounedjma était partie s’installer à Houche Germaine à Tipaza depuis longtemps.

Pour le serment fait par Ennahar à ses lecteurs, et pour les vrais lions de la révolution, les Chouhada et les maquisards, nous dévoilerons le secret de ce silence honteux prochainement Inchallah. A suivre.

Ennahar/ Ismael F.

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

Ces faux fils de chouhada qui nous gouvernent !

L’ancien secrétaire général de la Coordination nationale des enfants de chouhada (CNEC), Lakhdar Bensaid, a révélé, mardi dernier lors d’un point de presse, des noms de députés du FLN dont les parents étaient des harkis. A cet effet, M. Bensaid a affirmé que le député du FLN de la wilaya de Mostaganem, Abdelhamid Si Affif, cadre supérieur de l’Etat, parlementaire, ancien chef de daïra de Blida est un fils de harki. Le conférencier a révélé également que l’Etat a mis fin aux fonctions de Abdelhamid Si Affif pour avoir vendu une villa appartenant à la daïra de Blida. 

Selon M. Bensaid, le chef du groupe parlementaire du FLN, Ayachi Daadoua est aussi un fils de harki. Son père Lakhdar Daadoua Ben Belkacem, né en 1905 dans la région de Ouled Harkat à Biskra, était conseiller communal durant la guerre de libération nationale. “A la mort des deux chahids Ibrahim Gouasmi et Mohamed Dehan, la municipalité de Ouled Harkat a organisé un fête à laquelle avait pris part Lakhdar Daadoua”. Par ailleurs, l’ancien premier responsable de la CNEC a affirmé que Nahet Youcef, député de la wilaya de Chlef et membre de l’excutif du FLN est également un fils de harki. Les députés Abbas Mohamed Lezrag de Relizane et Saadi Ghedir de Khenchla (FLN) sont aussi des fils de harkis.

Le quotidien Ennahar a révélé dans son édition d’hier que le père de Khaled Bounedjma, président de la CNEC, a été tué par les moudjahidine. Le député du RCD, Noureddine Aït Hamoudi a déclaré récemment, à un journal, que le père du président de l’ONEC, Tayeb El Houari, a été tué par les moudjahidine.

El Mouhtarem : http://ffs1963.unblog.fr

 

                                                                    

wanted.jpg

         Général major : Larbi Belkheir

        Tuteur des Harkis et des enfants de Harkis d’Algérie

 

 

Lire Plus d’articles sur : pompier003.unblog.fr

CORRUPTION, LANGUE NATIONALE ET OFFICIELLE EN ALGERIE !

28 mai, 2009
Non classé | 6 réponses »

corruption.jpg Guevara écrit le 28 mai 2009 a 11.31 :

Selon le quotidien d’information Ennahar El djadid du 27.05 (d’hier) le procureur prés du parquet de bir mourad rais a enqueté Messieurs les O res….pensables (les hauts résponsables) de la Protection Civile en l’occurence Homard mangea (omar mandja), B.K ( Belkacem Ketroussi) et Ben salem Mahfoud , impliqués dans une affaire de corruption et de faux commis de documents administratifs (certificaux scolarités des candidats et autres).L’affaire est en justice selon le journaliste Samir si youcef , il a été meme révélé que ces O responsables recrutent des exemptés du S.N c’est à dire les handicapés physiques et psychiques lors du dernier concours ( voir tous les concours).Le D.G de la Protection Civile quant à lui , rétorque qu’il a entiérement confiance à la justice alors qu’il est le chef d’orchestre de tout ce marasme.vers la fin de ce fameux article Homard mangea (omar mandja) s’innocente à sa façon…ainsi agissent les O responsables de la Protection Civile.
N.B: le journal a meme publié les copies des documents falsifiés….
Voici l’email du journal.
infos@ennaharonline.com
ce serait indigne de notre part si l’on reste indifférent au drame que traverse notre pays, notre service.

ILS NE BAISSENT JAMAIS LES YEUX VERS LA TERRE PUISQU’ILS IGNORENT L’HUMILITE ET LA HONTE.


Guevara d’imma gouraya

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….
pompier003 écrit le 28 mai 2009 a 20.40

 

Merci pour ces informations Guevara.

Les visiteurs du blog trouveront ( ci-dessous)  la traduction de l’article et les documents publiés par le journal  arabophone  » Ennahar Aldjadid » dans son édition du 27 mai 2005.

Moi aussi, je dispose de dossiers, liés au recrutement d’agents inaptes, handicapés ou sans avoir subis les épreuves d’admission, dans lesquels Omar (Mangea) Manja et ses complices sont impliqués jusqu’au cou. Les dossiers que je compte  scanner et envoyer au procureur du tribunal de Bir Mourad Rais, dès que j’aurai son email ou l’email du tribunal. J’éspere que les collègues d’Alger puissent me procurer ces adresses. Certains  documents sont publiés dans l’article « Oui, ils recrutent des handicapés » du blog.

Il ne faut pas croire aux mensonges d’El-Habiri Lakhdar, car il est l’initiateur de toutes les prévarications qu’a connu les protection civile depuis sa nomination.

En 2004, alors que j’étais en sit-in au siege de l’UGTA, un officier de la DLI m’avait remis un Bordereau d’envoi, signé par un agent vacataire ( un ancien militaire répondant au nom de  H.Kasdali ) qu’El-Habiri avait nommé S/directeur des infrastructures afin de régulariser un certain nombre de factures douteuses. Il est utile de rappeler que ce vacataire n’a plus donner signe de vie, dès la parution d’un article de presse, faisant allusion a ce sujet, sur le quotidien  arabophone El-Bilad (édition du 17/10/2004).

Voici un exemple de document signé par le vacataire K. Kasdali :

dli.jpg

 Lorsque « Mustapha » gobe la place a « Lakhdar », par décret présidentiel de surcroît, il faut s’attendre au pire des pires. Et les hommes sont capables du pire et du meilleur, mais les traitres c’est dans le pire qu’ils sont les meilleurs.

Il faut se rendre compte que le soulard, El-Habiri, qui prétend faire confiance a la justice algérienne, signe des documents officielles du nom de « Mustapha » El-Habiri, alors que le décret présidentiel, du 6 juillet 2002, portant sa nomination en qualité de DG de la protection civile,  précise que la délégation de signature est octroyée a « Lakhdar » El-Habiri ( son vrai nom) !!!  Cela veut dire que si,  demain, Mustapha serait accusé de mauvaise gestion, Lakhdar va etre innocenté devant la loi et nul ne pourra l’inculper ( il ne faut pas être un expert judiciaire pour comprendre ce jeux)! Y a-t-il au monde une déchéance administrative aussi flagrante que celle-ci ? Y a-t-il un president qui contribue a une derive aussi scandaleuse que celle du président de la « rue-publique » algerienne?

cp2.jpg

C’est pour toutes ces raisons que nul ne peut me convaincre que les marocains : Bouteflika, Zerhouni, Belkheir…. travaillent pour l’interêt du peuple Algerien.

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

Ennahar El Djadid : Edition du 27 mai 2009.

Protection civile : Des cadres supérieurs falsifient des dossiers de recrutement

La direction générale de la protection civile a été secouée par un scandale impliquant des directeurs et directeurs adjoints dans la falsification, faux et usage de faux de documents officiels dans le but de recruter des « faux » cadres à des postes sensibles dans ce corps para militaire. Selon des sources judiciaires à Ennahar, le procureur de la république près le tribunal de Bir Mourad Raïs a ordonné l’ouverture d’une enquête élargie relative aux activités illégales de cadres supérieurs de la direction générale de la protection civile concernant les dossiers de recrutement et la falsification des attestations scolaires et ce, avec la complicité de cadres du ministère des finances et de la fonction publique. 

Selon les mêmes sources, l’enquête concernerait le directeur du personnel et de la formation à la direction générale M.O (Manja Omar) ainsi que son adjoint, chargé de la formation B.K (Belkacem Ketroussi ) le chargé du personnel B.M (Bensalem Mahfoud) dont les noms ont été mentionnés dans un rapport officiel transmit au procureur de la république près le tribunal de Bir Mourad Raïs, qui ont signés des PV officiels et commis des violations de la loi, en signant l’ouverture de postes budgétaires après la clôture de la durée fixée au 20 décembre. Ce qui confirme l’implication du contrôle financier du ministère des finances et de la fonction publique. Ennahar détient une copie des documents officiels objet de falsification effectuées par certains responsables de la direction générale de la protection civile dans le but de recruter des personnes de connaissance ne disposant pas d’expérience ni de diplômes, à des postes centraux à la direction générale. 

Certains documents démontrent réellement les dépassements commis qui touchent les dossiers de candidature aux postes supérieurs au niveau de la direction. Ces documents falsifiés mentionnent des établissements inconnus en Algérie, tels que des certificats de scolarités, dont nous détenons une copie, d’un des cadres de la direction générale. Ce dernier prétend être titulaire d’un diplôme en sciences humaines de l’université Houari Boumediene, bien que cette spécialité n’existe pas à cette université depuis sa création. La deuxième contradiction comportée dans le même document délivré en 1992 est que celle-ci dépendait, selon le document, du ministère de l’éducation nationale. Ce qui confirme que le document est faux car, depuis l’indépendance, il existe un ministère de l’université. Le document a été écrit sur du papier ordinaire avec une machine à écrire faisant fi des normes des documents officiels. Par ailleurs, Ennahar a reçu un autre document concernant le même cadre. Une décision délivrée par ministère de l’intérieur et signée par le sous-directeur à la formation, ce qui est contraire à la législation algérienne, dont le texte stipule clairement que les décisions sont signées par le ministre lui-même ou par une personne autorisée par lui, malgré que la personne en question n’a jamais reçu d’autorisation du ministre pour signer. Cette décision prouve que le cadre détenteur du diplôme universitaire supérieur, alors que le certificat de scolarité relatif au troisième semestre n’est pas un diplôme ou une attestation des études supérieur. En plus, la décision délivrée sur la base du certificat de scolarité falsifié est elle-même une décision nulle. 

D’autre part, Ennahar détient aussi des documents de recrutement d’agent de la protection civile, malgré que ces derniers soient exempts du service national pour des raisons médicales (certificats), ce qui les empêche de prétendre à des postes de travail dans le corps de la protection civile. Le rapport cite des cas de cadres qui ont occupé des postes de responsabilité malgré qu’ils soient atteints de maladies psychiques et des handicaps physique, ce qui prouve qu’ils ont accédés à ces postes de manières illégales. Le directeur général Mustapha Lahbiri : Nous avons confiance en la justice 

Le colonel Mustapha Lahbiri nous a déclaré, lors d’un entretient, qu’il n’était pas au courant de contenu cette l’affaire et qu’il avait confiance en la justice algérienne. Ce dernier nous orienta vers la direction générale afin d’en savoir plus sur les détails de cette affaire, précisant que la direction générale veille à l’application de la loi dans toutes ses dispositions relatives aux concours de recrutement en toute transparence.   Ennahar/ Sami Si Youcef 

Les documents publiés par Ennahar el djadid.

01.jpg

2.jpg

3.jpg

 

pdg.jpgMot du directeur generalivrogne01939f5.jpg

               « El -colon »  M.  El -Habiri             

Œuvrer à la diffusion d’une corruption digne de ce nom concernant l’activité de nous, les (ir) responsables de la Protection Civile, nécessite, à mon humble avis, un effort allant dans le sens d’un déploiement plus conséquent sur tous les plans. 

Pour atteindre cet objectif, je ne peux me permettre de laisser filer les montants faramineux  mis à ma disposition par mes acolytes du pouvoir et les innombrables opportunités qu’ils m’offrent afin de m’enrichir davantage, en contre partie de mes contributions financières aux campagnes présidentielles de notre roi de la rue-publique algérienne. 

Aussi, et à l’instar de toutes les institutions et organismes soucieux de répondre a aux  espérances  des vautours qui les incarnent, la Direction Générale de la Protection Civile a-t-elle décidé de se doter de moyens a même de me permettre un espace supplémentaire de rapprochement aux sources financières, aussi bien destinés aux pompiers qu’aux citoyens en général. 

Chercher à coordonner au mieux les actions de vols et de corruption entre les différents intervenants dans la gestion, en prévision des risques liés a la sécheresse des mamelles de la vache laitière, l’Algérie,  reste donc notre préoccupation majeure.Mais ce souci, une fois transcendé, nous ne pouvons nous en contenter car il y va de la protection et de la préservation de notre « CHKARA » pour laquelle nous déployons tous nos efforts avec la volonté soutenue d’asseoir une véritable culture du vol, du détournement, d’escroquerie et des forfaitures de tout genre et de toutes les couleurs, susceptibles d’empêcher que les moyens mis a notre disposition par la gouvernance de Bouteflika ne soient utilisés, voire gaspillés, dans l’intérêt de l’Algerie et de son pauvre peuple. 

En multipliant les  prévarications et, mieux, en réussissant à faire prendre conscience au plus grand nombre de responsables des dangers de la misère qui les menacent, nous arriverons certainement à la concrétisation de l’effet de symbiose tant espéré entre les acteurs impliqués dans la corruption et la malversation. Nous sommes tenus de mettre sur pied une administration décadente et une justice  déficiente et une économie rampante pour annihiler tout espoir au développement, et ce, en encourageant l’ensemble des effets dommageables préjudiciable à la société. 

C’est à ce titre que nous avions mis à la disposition des corrompus des autres institutions un espace de rapprochement et d’échange d’idées (la DGPC), qui, j’en suis convaincu, ne manquera pas d’offrir d’innombrables opportunités en matière d’enrichissement illicite et de jeter les bases d’une véritable culture de destruction de tout ce qui représente la dignité Algérienne et la faire propager dans les les autres institutions et parmi le public, aussi bien averti que profane. 

Votre serviteur : M. El-Hamiri

 

Plus d’articles : pompier003.unblog.fr

Une devinette aux pompiers algériens !

17 mai, 2009
Non classé | 2 réponses »

Qui se cache derrière cette photo ?

crocodile.jpgqui.jpg

 

Quel qu’il soit, intelligent ou abruti, clairvoyant ou idiot, arrogant ou modeste, Notre cadre supérieur de la DGPC est, depuis la nuit des temps, le plus beaux, le plus charmant, le plus fort, le plus long, le plus gros et le plus honnête ? Grâce a ses qualités phénoménales, grandes et multiples, il est d’une influence inégalable dans les rouages de protection civile algérienne étant donné que cet intrus, contrairement a ses collègues, y compris les plus anciens, est souffrant d’un déficit flagrant de tout ce qui représente un digne pompier (imaginez le entrain de diriger une opération d’envergure en plein centre de la capitale). En dépit de tout cela, c’est lui, et lui seul, qui a parvenu à conquérir dans un temps record des promotions invraisemblables dans les grades et les fonctions, en guise de son niveau insignifiant et son physique gibbeux.

Depuis son débarquement dans les rangs de la Protection Civile, deux décennies auparavant – ou un peu plus – il ne fait qu’épater le monde par sa perspicacité de graver, sans trop se lasser, les échelons de la hiérarchie, sous l’œil veillant de la personne-alitée (personnalité) qui continue de l’entretenir tel un enfant gâté, et ce après l’avoir souder a l’arc sur le banc de la responsabilité.

Ô, oui ! Le colonel (excusez ma stupidité), El-colon (….), a travers sa vertu d’un fils de sorcière ( Draoucha) et d’un ex gardien de parking, a toujours était un intouchable de la direction générale de la protection civile algérienne. Ancien sous-directeur du personnel, alors qu’il n’était qu’un « bleu » sous lieutenant, puis directeur du personnel de la formation et, actuellement, inspecteur central à la DGPC, il continue de semer a tout vent sa médiocrité a travers ses potes ; les acolytes de ce despote. Il est le pire opportuniste qu’a connu l’institution depuis plusieurs années. Son opportunité imbécile lui permet de vivre au rythme de sa cupidité.

Originaire de l’est algérien, de la région de Mila (si mes connaissances ne me jouent pas un tour), son recrutement dans le rang des pompiers, en qualité de sous lieutenant, en 1984 ou 85, n’était possible que grâce a un élément véreux qui, d’ores est déjà, faisait le bon et le mauvais temps dans le service de recrutement de la DG. Certaines mauvaises langues prétendent que ce véreux n’est autre qu’un certain sergent (ou caporal), actuellement colonel et DPC de Bejaia. Si la protection civile est souffrante aujourd’hui de tous les maux c’est grâce a cette trempe d’incapables qui ont usé de la responsabilité pour inonder le corps par des milliers d’incapables.

Ses complexes innombrables ont fait de lui un exacerbé qui regarde les plus faibles d’un oeil insultant. Il continue de croire à un éventuel retour de l’ère de l’esclavage. Il est la parfaite illustration des Bni Oui Oui pour sa valeur irréprochable vis-à-vis de son maître, il lui est arrivé de verser des larmes en sa présence, les larmes de crocodiles, et ne lui répond que par l’affirmatif avant de comprendre le fond sujet. Bref, il souffre d’un excès d’abnégation envers El-Habiri.

Il porte le même prénom que moi, quant a son nom, il est dérivé du « verbe manger » qui s’illustre parfaitement dans le singulier de la troisième personne du passé simple !  Lequel ?

renardroux81.jpg

Eh bien c’est Omar Manja ou Moundja ou Mangea !!! qui « intéresse », ces derniers temps, le procureur de la république auprès du tribunal de Bir-Mourad-Rais.

Plus d’articles : pompier003.unblog.fr

MESSAGE AU LECHE-CUL,MUSTAPHA EL HABIRI !

16 mai, 2009
Non classé | 2 réponses »

promotion1.jpg

 

Guevara écrit le 16 mai 2009 à 11.22
Les masturbateurs d’esprits que vous avez placés à l’echelle nationale pour assurer le deroulement du concours qui a eu lieu ont fait un trés sale travail , un délit meme vis à vis de la loi . au moment ou les filles candidates se déshabillaient pour subir l’épreuve de natation sous ces yeux hagards , ces masturbateurs les prirent en photos avec leurs portables dotés de camera,ils ont photographié celles qui ont un fort buste ou dansaient en cadence de magnifiques seins,celles qui ont des fesses arrondies et des seins dressés comme des obus , celles qui sont sveltes et trés belles aux corps bien batis , le soir dans leur chambre,ils se fantasmaient et masturbèrent leurs esprits malsains.je dois etre sur et sans doute meme que ces masturbateurs d’esprits vous en feront part ils vous montreront ces photos auxquelles seraient selectionnés et admis d’avance ces corps de fée,au vu de leur intimité ta contemplation ressemblera à celle d’un chien devant l’étalage d’un boucher , le désir l’empeche de reculer , la peur ne lui permet pas d’avancer il ouvre de grands yeux qui ressemblent à une gueule béante, l’odeur de la viande lui fait couler la bave de ses babines,ses grands yeux larmoyaient d’envie,il en sera votre cas au moment où vous toiserez voluptueusement ces photos,il en était aussi le cas de ces masturbateurs lors de la scéne qui s’est déroulée pendant l’épreuve de natation traitres que vous étes!!!!
ce que je dis est véridique omar,véridique frères d’ailleurs quelqu’un avait intervenu dommage par la suite il s’est recroquevillé sur lui meme est-ce par peur où par quoi donc?
frères c’est ainsi que s’est déroulé le concours et c’est de cette façon que seront admises celles déjà selectionnées d’avance……..tahia el djazair…l’ecrivain yasmina khadra avait dit dans son roman…que peut-on attendre d’un systeme qui au lendemain de son indépendance s’est dépéché de violer les orphelines de ses valeureux martyrs. moi je dirai haut et fort..Que peut-on esperer d’un peuple qui au lendemain de sa liberté avait accepté de portet sans murmure le joug de ces voyous depuis 1962 à ce jour à cela j’ajoute..Le pouvoir algerien est un groupe de voyous sous couvert d’un drapeau national qui les représente en tant qu’état , le peuple , quant à lui , est un essaim d’imbéciles sous couvert par ces voyous qui les representent en tant que nation.
j’ai dit : le peuple est un essaim d’imbéciles sauf votre respect et, le respect de ceux qui ne le sont pas.
j’accepte vos critiques , des critiques instructives qui feront de moi un grand , demain petit que je suis aujourd’hui.
merci de m’avoir lu

Guevara d’imma Gouraya

Pompier003 écrit le 16 mai 2009 à 19.38

Mille fois bravo pour ces informations. Je suis ravi de lire vos commentaires qui apporteront, j’en suis sur, un nouveau bond à ce blog. Il est possible d’ailleurs que la pertinence de vos révélations débusquera ces lèches couilles qui se cachent comme des rats dans leur trou. Il ne faut pas s’en étonner de les voir apparaître, un par un, sous diverses facettes, pour tenter de vous démentir.
Ma considération et mes salutations fraternelles.

pompier003

 

La rage écrit le 16 mai 2009 à 23.26

Salam.

guevara je chercherai qui tu es et tu sais pourquoi ? pour te payer un bon café , oui un bon café , tu as vraiment tapé dans le mille tout est correct dans tes dires , je te tire mon chapeau très bas.

Un vrai plasir de te lire oui un vrai plaisir mon frère si je peux me permettre.

Concernant ce concours, effectivement c’est une vrai honte les candidats mais surtout et en particulier les candidates ont été prisent sous tous les angles même à la piscine tous le monde a été photographier ok mais alors pourquoi continuer a photographier les filles en maillots à la piscine.

C’est une honte pour notre corps et bien sur come le dit guevara c’est tout simplement par manque de masturbation mentale de leurs parts.

Concernant mon avant dernier commentaires concernant les photos , je suis dans le regret de vous dire qu’il est impossible pour le moment de montrer ces photos la car elles serviront de pièces à convictions prochainement, j’ai pourtant insister à les avoir mais en vain.

Vous m’en voyez vraiment désolé car je sais que cela peu paraitre comme mensonge et mettre en doute mes paroles mais croyait moi encore une fois qu’il est impossible de les diffuser pour le moment.

guevara je suis très impatient de pouvoir lire votre livre qui je suis sûr doit être pationnant.

Quant à âne o nyme , comme dirait guevara certes tu es réellement démasqué par tes quelques phrases , ont peu vous compter sur le bout des doigts, bande de lache.

la rage

 Plus d’articles : pompier003.unblog.fr

Abdellaziz Bouteflika ou le roi de la république !

10 mai, 2009
Non classé | 1 réponse »

 monarque.jpgmonarque.jpg

Comme dans les républiques théocratiques et bananières, en Algérie, on ne fait qu’endormir le peuple avec les images extravagantes et les discours interminables du roi de la république qu’on additionne aux  programmes anesthésiant  de la télévision algérienne. L’on peut librement voler l’argent du peuple, falsifier la vérité, tricher avec les autres, frustrer les plus faibles et les humilier, mentir a autrui et a soi-même, pourvu qu’on s’attache à sa majesté  Bouteflika et qu’on n’ait pas un excès d’ambitions, notamment présidentielles. 

Comme dans les systèmes des empereurs arabo-musulmans, Abdelaziz  Bouteflika ou le roi de la république, ne fait dire ses intentions qu’à travers des tierces personnes de façon à  faire croire que l’initiative vient d’elles. N’est-ce pas ses proches, manipulés par lui-même, qui ont demandé à ce qu’il soit sur la liste des postulants au prix Nobel, qu’il n’aura jamais, et qui ont  demandé aussi a ce qu’il demeure le roi de la république? Les nombreux appels pour sa candidature, notamment en 2009, sont l’illustration plus que parfaite de ces systèmes arabo-musulmans.

Comme dans les républiques théocratiques et bananières, en Algérie, on politise les écoles,  les zaouïas, le sport, la justice et l’administration. Leurs mandataires font tout pour plaire au président, en affirmant ouvertement leur soutien à sa candidature, a sa présidence a vie. Les responsables de ces institutions, dont les proches collaborateurs nommés par celui-ci,  affichent publiquement leur soumission infaillible à sa majesté, au mépris des lois de la république. La participation active des  guignols de la coalition présidentielle, des ministres, des walis, des directeurs et, même, des imams et des sportifs, dans les campagnes électorales au profit du roi de la république, est l’illustration plus que parfaite de cette politisation de tout ce qui bouge.

Comme dans les républiques théocratiques et bananières, il y a lieu de ne pas omettre le rôle nocif de la sécurité « mercenaire » qui exerce des pressions insoutenables sur les opposants, les leaders politiques, les journalistes, les responsables militaires, administratifs et syndicaux qui ne font pas partie du clan de Bouteflika. 

Comme dans les républiques théocratiques et bananières, l’UGTA, l’ONEC, l’UNFA, l’UNJA et les scouts (musulmans) Algériens ; ces organisations de la société civile, réunissant des citoyens de divers pôles politique, sont transformés a des comités  de soutien par des secrétaires nationaux qui quémandent, sans scrupules,  les louanges du président et de son système, en lui promettant l’électorat de tout le peuple. Ils oublient ou feignent d’oublier qu’il existe d’autres organisations similaires qui ont affiché  leur rejet de la monarchie (Avec tous les respects aux monarchies européennes). Cette attitude méprisante, dont font preuve ces organisations à l’endroit des travailleurs, des enfant de chahid, des femmes, des jeunes et du peuple en général,  est une autre facette du régime dans lequel un individu se permet de parler au nom d’une communauté ou d’une corporation sans avoir consulté au préalable les intéressés.

Comme dans les républiques théocratiques et bananières, le roi de la république, après avoir bénéficié de l’appui politique des barons politico-financiers du régime, comme se fut toujours le cas, continue a travailler pour l’intérêt de ces barons, étant donné que leur soutien a été planifié  afin que sa majesté demeure l’otage de sa propre politique : le soutien politique et financier, lorsqu’il n’est pas gratuit, il est politico-financier.

Le peuple Algérien doit savoir que comme dans les républiques théocratiques et bananières, le clan d’Oujda, qui dirige le pays depuis 1999, ne fera pas bon score, aussi bien  dans le domaine économique que sociale, car la stratégie retenue par ce clan de la dernière oligarchie du monde est la préservation de ses privilèges est ses acquis, quitte a conduire le pays vers la pire débandade, voire l’anéantissement. 


Un autre mandat, puis un autre mandat, puis roi jusqu’à la mort.

Enfin, chaque autre mandat de Bouteflika, à en juger impartialement les choses, est périlleux pour l’Algérie. Il équivaut à des années de recul démocratique, à la perpétuation de l’insatiable culte de la légitimité révolutionnaire, à la déliquescence de l’Etat, à l’institutionnalisation de l’impunité, à la fragilisation des partis politiques et leur transformation a des comités de soutien, à l’élargissement du terrain des mensonges et de la démagogie qui induiront a la destruction pure et simple des fondements du pays et, peut-être, la perte de l’intégrité territoriale.

La dernière des dernières : la mauvaise gouvernance  se fait sentir sur tout les plans, y compris sur le sport roi : le football, dont les dirigeants sont les protégés du président puisqu’ils font partie de son clan ? Notre équipe nationale de football, malgré la qualité de ses joueurs et des moyens dont elle dispose, n’est-elle pas aujourd’hui à l’image de la politique du roi de la république caractérisée par l’amateurisme, l’improvisation, la banalisation de la performance, donc sans aucun succès, exactement comme dans une république théocratique et bananière dirigée par Abdellaziz Bouteflika ou le roi de la republique !!

Omar Saada 

Plus d’articles : pompier003.unblog.fr

 

L’hymne des pompiers de Lakhdar El-Hamiri !

9 mai, 2009
Non classé | 9 réponses »

 pompier.jpgpompier.jpg

Guevara écrit le 09/05/09 a 10.57

Je suis le pompier, le malheureux au dos courbé
je suis le pompier, le pauvre soldat délaissé
on lui suce le sang et les veines,
on lui déchire ses forces,
ses mains sont pleines d’ampoules. 

 Je suis le pompier , l’etre de la souffrance
j’ai été elevé à la bouillie du riz,

les fruits secs me gonflent le ventre,
je suis atteint d’une colophatie,
pauvre est mon état. 

Je suis le pompier,qui affronte tous les dangers,
je ne mange,ni ne dors assez,
je plie sous le poids de la peine,
je travaille pour deux sous par mois
et je supporte toutes les moqueries. 

Je suis le pompier,j’entends souvent la cloche
l’angoisse toujours me ronge,
de jours comme de nuits.
qui dit que lahmiri mustapha tient sa couronne de dieu?
qui dit que l’avorton chchch!!!
arriére noureddine
sera un pieux?
oh, il ne peut en etre ainsi !! 

Je suis le pompier,j’ai ma fiérté,
je me courbe,mais attendez!
je me tais, me tais et supporte,
mais bientot je vais crier:
frères! réveillez vous,
réorganisons nous en un seul homme,
combattons ces despotes,
décideurs de notre sort,
qu’attendons nous fréres?
allons-y en avant. 

Dédicace à tous mes frères pompiers. 

Je pourrai rire où plaisanter
afin d’un peu vous divertir,
mais je regarde notre vie
et mon coeur se serre à en pleurer
que malheureux est notre sort
qui ne nous a rien apporté,
ne cherchez pas de fleurs au pré
le printemps nous a ignorés. 

Guevara d’imma gouraya

 

Pompier 003 écrit le 10/05/2009 a 00.40

El-Habiri , vous me faites assez rigoler

de prendre les pompiers pour des attardés

Ils crieront haut et fort pour vous écarter

lesquels voulez-vous impressionner

Au lieu de continuer a les faire chier

Vous devrez tout d’abord vous éduquer

Car si vous savez les faire bosser

vous devez savoir aussi les respecter

Vous allez être bientôt épatés

De les voir moins peureux que vous le pensiez

Omar Saada

Plus d’articles : pompier003.unblog.fr

Pompiers algériens : Percez les tympans des sourds qui vous incarnent !

4 mai, 2009
Non classé | 1 réponse »

oreille.jpg

Guevara écrit le 4 mai à 2.45

j’ai eu l’occasion de lire votre critique enthousiasmante proférée à l’égard du DG,ça m’a fait énormément plaisir, croyez bien que je suis ravi de vous lire , de lire aussi les messages de mes collègues, qui malgré eux,veulent suspendre ce silence qui hante nos esprits torturés…je m’émerveille!! Car cela fait très longtemps que je nourrissais des rêves à l’idée qu’une telle occasion se présente pour pouvoir vomir ce qui brûle mes entrailles, ce qui a assombri l’horizon de mes réflexions, cette horreur sans nom, cette terreur viscérale que la famille des pompiers en subit. Rassurez vous cher frère que d’autres tel que vous, tel que nous en écrieront à l’avenir, soyez certain que nos écrits en troubleront l’âme s’ils ont en possèdent ces écervelés qui sont à la tête de ce noble service. Ce victime service que l’on doit défendre quelque soit le prix à payer, nos écrits qui, demain seront des cris lancés à tue tête, des cris qui perceront les tympans de ces oreilles restées sourdes à nos appels.

Ce jour que l’on attends et qui arrivera sûrement les âmes souillées de ces malfrats , de ces léches-cul ,de ces leches-botte qui gèrent notre carrière et ce valeureux service, s’écrouleront comme des montagnes , il n’en restera d’eux que d’infimes débris que l’on enterre dans de très volumineux chapitres, ça sera là le cimetière de ces coyotes , un cimetière déjà inauguré par vous même sous ce nom : la déchéance administrative où le drame d’un officier , nous élargirons ce cimetière familial pas avec des engins mais avec nos écrits et nos cris “l’écrits et les cris” ces léches-cul tel que Mustapha Lahmiri et ses semblables , ces léches-botte tel que le colon…el ch….arrière noureddine (colonel cherrier noureddine) colon+el= colonel. qui est à la tête de la DPC de Béjaia un soi-disant colonel qui n’est même en mesure de composer une simple phrase en français..quelle humiliation!!! Un colon…el qui rumine à l’ombre son ignorance et son opprobre et, qui pète un peu plus que son orifice usé lors de ses crises hystériques…vous imaginez? Un ch…arrière noureddine est colonel..hi han hi han hi han hi han que l’on selle ces zèbres ya si Mustapha Lahmiri….hi han hi han hi han ainsi dialoguaient nos ânetelectuels.

au fait! J’ai entendu que le con….mandant psss (commandant ayad slimane) est en retraite depuis quelques jours…..pauvre con….mandant il aurait du sortir par la plus grande porte tête haute, dommage!! il s’est fait éjecté à la longue par la fenêtre la plus étroite tel qu’une crotte de chameau propulsée par un pet…con….mandant..Ayad chenille de l’ordinaire..hi han hi han hi han que l’on ajoute de l’avoine à nos ânetelectuels…..

appel à tous les braves pompiers où que vous soyez , réveillez vous , ressoudons nous , redevenons une seule voix l’horloge suisse a sonné il est temps d’agir dans le bon sens. un philosophe avait …la médiocrité sert à maintenir les riches dans leur usurpation et les pauvres dans leur misère, donc ces médiocres qui ont pris l’allure d’astres scintillants doivent disparaître aujourd’hui, doivent céder leurs places aux hommes crédibles, rationnels et pragmatistes non aux léches-botte…halte aux enfoirés qui disent… construisons une usine tout à votre charge et tout à notre profit.

Chers frères celui qui peut écrire n’a qu’a faire danser sa plume…la plume l’ennemi redoutable du pouvoir et des médiocres , celui qui a sa matière grise en panne (allah ghaleb) qu’il ne tarde pas de renforcer illico presto les rangs du syndicat , un syndicat fidéle à ses principes , un syndicat loyal et non instrumental…tous ensemble nous briserons ce joug , unissons nous frères , cessons d’être une pâte à modeler entre les mains de ces pourceaux , entre les mains de ces gens qui n’ont ni foi ni loi , nous prendrons le seul parti qui nous reste à prendre celui de combattre ces malfrats,perdons pas non plus notre temps de chercher parmi ces voyous notre bonheur , ces traîtres qui nous enlacent en silence de rets forgés au fond des enfers ,ces traîtres à la morale sans racine et sans fruit qu’ils étalent pompeusement dans des discours fallacieux .que deviendrons nous encore dans cette incroyable situation où nous sommes réduits si l’on bouge pas frère..

Notez bien que la substance du faible est toujours employée au profit du puissant…frères cessons de s’en prendre au destin, ayez plutôt un esprit cartésien nous avons des ennemis à combattre êtes vous aveugle où quoi?….. Seule la force et la liberté font les excellents hommes.

Ah! J’ai oublié de vous dire que le hasard a voulu que je rencontre à Alger un certain lieu…tenant ordure (lieu+tenant = lieutenant) ordure qui jadis était A Illizi à l’époque de votre drame Omar, un brun, une tête de mule quoi! d’une taille moyenne qui selon lui occupe actuellement un poste de chef de garde à Hassi Messaoud, je me rappelle pas son nom il m’avait dit au cours d’un bref entretien : Omar est l’ennemi du pays: lorsque j’ai pris votre défense il s’est tu comme une galeuse chienne, j’ai compris que c’est un léche-botte lui aussi un avorton quoi!!….

vous avez dit dans votre critique..La honte au président algérien Abdelaziz boutsriqa..Mais non frère croyez vous qu’une imposture pareille née à Oujda (Maroc) où sa mère gérait le bain bousif s’ehonte? pas du tout frère elle ne s’en rougit même pas cette imposture, on même son histoire comme on même celle de Mustapha Lahmiri. ce n’est pas fini………… patientez vous……je reviendrai…j’ai beaucoup de chose à dire..chuuut!!! Silence mes amis j’entends braire Mustapha lahmiri et ses semblables..hi han hi han hi han hi han..ont-ils faim, ou ont-ils soif? Vas-y les voir ya si zerhouni , toi le plus grand anier qui a su produire de l’animalerie des érudits de la protection civile..Bravo l’anier croyez moi sur parole que vous avez un puzzle pareil à celui d’une crocodile, mais vous êtes une reptile carnivore Mr zerhouni!!! Vous vous rendez compte!!? Si vous êtes nés être humain je dois être sur que c’est par erreur biologique reptile zerhouni. Merci de m’avoir lu..J’attends votre réponse Omar.

Guevara d’imma gouraya

 

Adresse du blog : pompier003.unblog.fr

Association pour une Meille... |
NON A GILBERT ANNETTE |
Nantes Démocrate 2008 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | saharalibre75
| romaindesforges
| LGP 2008