Pays riche, peuple pauvre !

Bienvenue sur le blog d’Omar Saada.

  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2008
Archive pour novembre, 2008


La rage d’un soldat du feu.

24 novembre, 2008
Non classé | 2 réponses »

Bonjour , aujourd’hui un peu de soleil me met du baume au coeur meme loin de ma terre de mes chers et de mon metier noble ,je suis loin des miens depuis quelques Années depuis que ces chiens galleux m’ont condamné avec l’aide de quelque valets qui souilles les palais de JUSTICES. Oui la DGPC m’a esté en justice pour ma temérité de vouloir jouer au heros et surtout de les avoirs montré du doigt,je me retouve condamné par défaut et le pire c’est qu’ils ont etes déboutés la premiere fois mais tel des chiens enragés il sont revenus a la charge.Jouer au héros au sens ou ils le comprennes et qu’ils denues de tout ces fondement auquel nous avons consacres notre vie notre passion sacrifier nos familles cette forme d,égoisme qui pour une fois avait tout d’une qualité .un combat en commun vaut d’etre cité en exemple pour les génerations a venir et leurs montrr le chemin de l’emancipation de la liberté du sacrifice pour un meilleur avenir des uns et des autres (servir et non pas se servir) une devise qui m’es tres cher o combien cette valeur a disparue.Je voudrais tant que tout les Soldats du feu retrouve leurs lustre d’antan qu’ils brisent les chaines du Négrier moderne qu’ils se revolte avec l’esprit comme avec la plume qu’ils brises le silence maudit et complice de la servitude a tout jamais qu’ils rejettes la soumission aux ignards aux incompetents aux fossoyeurs du plus prestigieux corps d’élites. Je vous remercie de me lire et j’attends de vous une réponse qui fera bondir mon coeur et lui donner confiance.

Soldat du feu

Adresse du blog : pompier003.unblog.fr

Les surprises de Barack Obama et la surprise de Bouteflika.

15 novembre, 2008
Non classé | 7 réponses »

 Sans surprise si Boutefika a été élu président  en 1999 avec 12% de voix. Sans surprise s’il a été réélu en 2004 avec 6% de voix. Sans surprise s’il a ordonné à ses sbires du FLN et du RND de modifier un article de la constitution de 1996, que nos « debs-butés » ont, sans surprise, approuvé à 99,9999% de voix, en s’assurant, au préalable, qu’ils vont encaisser des pots de vins de 30 millions le mois, cinq ans durant, et beneficier d’une retraite de princesses.

Ainsi donc, en passant l’éponge sur la fragile démocratie algérienne, acquise par le sang versé lors du soulèvement populaire du 5 Octobre 1988, les représentants de 15% du peuple algérien ont eu « l’honneur » de trahir a leur tour la mémoire de nos glorieux martyrs, en permettant a Bouteflika de se succéder a lui-même, jusqu’à sa mort, au même titre que Moubarak l’égyptien, Ben Ali le tunisien….. et El Kadhafi le libyen. 

  Sans surprises, donc, lorsque Bouteflika sera  »plébiscité » en 2009 avec 3% de voix, puis en 2014 ……puis en 2145. La surprise nous vient, comme toujours, des états unis d’Amérique, le pays « non démocratique et totalitaire » où un métis afro-américain vient d’etre élu  président avec  59% de voix. 

  Sans surprises si l’Algérie est, vraisemblablement, épargnée de la crise financière mondiale, puisque le président algérien et ses ministres n’ont même pas une politique économique et financière crédible, capable de la faire sortir indemne – ou pas – de cette crise qui inquiète les USA et les grands pays de droit, en dépit de leur situation économique parfaite. A vrai dire, l’Algérie a toujours été secouée par cette crise même quand le prix du pétrole a atteint le seuil de 150 dollars le baril.

  Sans surprise si Bouteflika «  l’honnête  » a honteusement annoncé, lors d’un discours prononcé, le mois de février  2005,  au siège de l’UGTA a Alger, que lui aussi a mangé (et mange) – c’est-à-dire a volé (et vole) – l’argent du peuple algérien. Mais la surprise nous vient encore une fois de Barack Obama «  le malhonnête », déterminé à combattre les lobbies financiers et les groupes d’intérêts afin de permettre aux pauvres d’avoir une vie meilleure. 

  Sans surprise si Bouteflika s’est démarqué solennellement de la politique de son père spirituel Houari Boumediene. La surprise réside dans la position de Barack Obama qui, en toute évidence, ne compte pas se démarquer de la ligne tracée par son père spirituel Martin Luther King. 

  Sans surprises si Bouteflika n’a jamais eu la honte d’avoir un ami, voleur et repris de justice, nommé Mustapha El Habiri (le DG des pompiers). La surprise c’est Barack Obama qui à un ami nommé Bill Clinton (Mes excuses d’avoir fait l’inconcevable comparaison d’un vieux bourricot avec un jeune cheval). 

  Sans surprises si Bouteflika est, jusqu’à preuve du contraire, le seul président célibataire du monde (ce qui est contraire a la constitution…et á la logique). La surprise c’est de savoir que Barack Obama est un père - et bon père - de famille. 

  Sans surprise si le ventre du président algérien est 3 fois plus gros que la moyenne, tout comme les ventres de ses vieillots généraux de l’import-import. La surprise c’est la taille svelte de Barack Obama tout comme ses jeunes généraux qui commandent la plus grande armée du monde. 

  Sans surprise si Bouteflika se rachète une virginité à la fin de chaque mandat présidentiel, en se lançant dans ses discours démagogiques et populistes. La surprise va nous parvenir, certainement, de Barack Obama qui quittera la maison blanche, au terme d’un (ou deux) mandat, en cédant la place à un successeur, et ce conformément a la constitution américaine. 

  Sans surprises si Bouteflika continue de nier ses origines marocaines. La surprise vient alors de  Barack Obama qui est fier de ses origines africaines. 

  Sans surprise, enfin, si Boutef a accourus pour envoyer des félicitations à Barack Obama  avant même que ce dernier reçoit les félicitations de sa propre femme. Mais sans surprises aussi si Barack Obama ne perdra même pas son temps pour lire des félicitations parvenues du dernier des dictateurs tiers-mondistes. 

      Benbella emprisonné par les harkis de la promotion Lacoste, Houari Boumediene empoisonné jusqu’á la mort  par les harkis de la promotion Lacoste, Chadli contraint a la démission par les harkis de la promotion Lacoste, Boudiaf assassiné par les harkis de la promotion Lacoste, Zeroual écarté par les harkis de la promotion Lacoste et Bouteflika demeurera président a vie sans etre inquiéter par ces mêmes harkis de la promotion Lacoste ou, plûtot, la mafia politico-financière qui incarne l’Algérie. 

Et c’est la que réside, justement, l’unique surprise de Bouteflika ! 

boutef1.jpg obama1.jpg

Par : Omar. Saada 

Adresse du blog : pompier003.unblog.fr

                                                      -000-

    L’histoire retiendra que Barack Obama, 47 ans, devint le premier Noir élu président des Etats-Unis la semaine où, en Algérie, le commandant Abdelaziz Bouteflika, 72 ans, viola la Constitution pour rester au pouvoir.
L’histoire retiendra que ce fut le soir de nos impuissances…
Même l’Amérique avait changé de mains !
Même l’Amérique avait brisé ses chaînes vieilles de 6 siècles : un Noir président !
L’Amérique, mais pas l’Algérie…
Les Blancs, Bush ou McCain, peuvent s’incliner devant l’alternance, mais pas la caste vieillissante qui prit le pouvoir en 1962 en Algérie pour ne jamais plus le rendre.
Un demi-siècle…
Aux Etats-Unis, les Noirs ont commencé à jouir de leurs droits civiques il y a moins d’un demi-siècle !
L’Algérie aussi est indépendante depuis moins d’un demi-siècle.
Aux Etats-Unis, les Noirs ne jouissent vraiment de leurs droits civiques que depuis moins d’un demi-siècle MAIS cela a suffi pour qu’Obama devienne le premier Noir élu président des Etats-Unis !
L’Algérie est indépendante depuis un demi-siècle, MAIS les nouvelles générations y restent exclues.
L’histoire retiendra que Barack Obama, 47 ans, devint le premier Noir élu président des Etats-Unis la semaine où, en Algérie, le président Abdelaziz Bouteflika, 72 ans, viola la Constitution pour rester au pouvoir.
Obama est né le 4 août 1961, l’année où le capitaine Bouteflika négociait – déjà- pour le compte de l’armée des frontières, le renversement du GPRA et planifiait le putsch fatidique.
Obama est le jeune président de la nouvelle génération. Dans un pays où les Noirs ne jouissent vraiment de leurs droits civiques que depuis moins d’un demi-siècle, le candidat démocrate a effectué un chemin extraordinaire et incarne le visage d’une Amérique rajeunie et en paix avec elle-même, l’incarnation du rêve du militant des droits civiques Martin Luther King .
Bouteflika est le vieux président qui fait fuir la nouvelle génération sur des barques incertaines. Bouteflika incarne le désespoir.
Barack Obama est sorti de l’anonymat un soir de juillet 2004, l’année où Bouteflika attaquait son deuxième mandat.
Barack Obama devint président un soir de novembre 2008, l’année où Bouteflika assura son troisième mandat.
L’histoire retiendra que ce fut le soir de nos impuissances…
Et peut-être aussi le soir où nous sûmes, enfin, notre chemin.

M.B Le Matin.dz.

 

Association pour une Meille... |
NON A GILBERT ANNETTE |
Nantes Démocrate 2008 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | saharalibre75
| romaindesforges
| LGP 2008