Pays riche, peuple pauvre !

Bienvenue sur le blog d’Omar Saada.

  • Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 19 mars 2008
Archive pour le 19 mars, 2008


Cette imposture algérienne !

19 mars, 2008
Non classé | 5 réponses »

   Au même titre que ses camarades « républicains », qui se respectent, tels le président égyptien, Moubarak, et tunisien, Benali, le président  algérien  vient d’entamer, lui aussi, sa course vers le pouvoir éternel, en entreprenant,  d’ores et déjà, la mobilisation de ses courtiers du FLN, du RND, des partis microscopiques, des zaouïas, de ses comités de soutien…et de ses lièvres habituels,   afin de  lui  baliser le chemin vers la « présidence à vie », via une nouvelle constitution que les « Bni oui oui » applaudiront comme  toujours. Lui et lui seul incarnera l’Algérie jusqu’a la mort, quitte a mener  le peuple vers une énième confrontation et l’Algérie vers l’abîme. Il n’est  pas surprenant donc si le super Mario algérien exhorte ses rapaces et ses voyous  pour « corriger »  un  article de cette nouvelle constitution  – la sixième, je crois, depuis 1976  –  qui permettra á  « sa majesté »  de prendre en otage, interminablement, le peuple, en lui imposant les lois  de l’impunité et du mépris. 

    Je suis un citoyen algérien en exil. Par malheur, j’ai eu  à discuter auparavant quelques minutes avec Bouteflika, lors de sa  visite effectuée à  Boumerdes, suite au séisme de l’été 2003. Ce jour la,  j’ai  eu l’inéluctable certitude que Boutef  se croit indispensable pour l’Algérie et que sans lui c’est le deluge. C’est pourquoi, il ne supporte aucune critique a son égard  ni  á  l’égard de ses délinquants de la rue (avec le statut de hauts fonctionnaires) parachutés á tous les niveaux de l’Etat,  á l’exemple du repris de justice  le colonel Mustapha El-Habiri, le beau frère du général major Larbi Belkheir et son associé, nommé a la tête de la protection civile  juste après  l’investiture de Boutef en 1999.  

     Au cours de  ma rencontre  avec  Bouteflika, devant les cameras  de la  télévision et la presse algérienne et étrangère, je le sentais agacer par mes propos. Il  voulait a tout prix mettre un terme a mes « embêtements », si ce n’est la présence d’un nombre important de sinistrés et de journalistes algériens et étrangers. Pour une fois, Dieu merci, le grand orateur n’a même pas pu placer un tout petit mot,  puisqu’il n’avait rien à « discourir » pour défendre un corrompu et repris de justice qui n’est autre que son ami proche le colonel Mustapha (Lakhdar) El-Habiri. 

    En m’adressant a Boutef, naivement, j’avais decouvert en lui une personne qui préfère parler seul pendant que les autres tendent les oreilles. Lui seul, et rien que lui,  en a le droit de parler, de  dire des stupidités et des mensonges, en incitant ceux qui ont l’habitude d’applaudir de l’applaudir. D’ailleurs, les algériens, particulièrement les jeunes, souffrent affreusement de le voir discourir presque chaque soir sur la télévision algérienne unique et orpheline.  L’ancien Oujdi et ses amis  usent donc de leurs pouvoirs selon leur bon vouloir et agissent comme si l’Algérie,  les algériens…..et même l’ENTV leur appartiennent.  

     J’ai pu comprendre, aussi, a cette occasion, que Bouteflika n’aime pas les citoyens avertis et, encore moins, ceux qui révèlent au peuple algérien  que  s’il est devenu président c’était grâce a ses amis et anciens harkis de la promotion Lacoste ; Belkheir, Nezzar, Lamari, Tounsi, El-Habiri… dont la plupart sont marocains ou Tunisiens. Ces traîtres de la nation, issu des rang supplétifs de l’armée coloniale, continuent de faire du sang des valeureux martyrs un fond de commerce au service de leurs intérêts. Ils ridiculisent l’Algérie et la décrédibilisent. Ils dilapident l’argent du pays. Ils sèment la discorde entre les Algériens et ils se redonnent à chaque fois une nouvelle virginité pour maintenir leur pouvoir et leur domination.  

  C’est pour toutes ces raisons, entre autres, que Abdelaziz Bouteflika et ses amis n’aiment pas entendre la libre expression. Ils détestent les algériens qui détestent le silence et qui dénoncent les malversations et le népotisme, surtout lorsqu’ils se trouvent, eux mêmes, dans le banc des accusés. Ils ne supportent surtout aucune critique sur  leur  personne ou sur  leur comportement………..Et tant pis pour tout ceux qui vont faire la queue devant les urnes, le mois d’avril 2009, et qui contribueront a la destruction de leur pays.    

                                                                   

 O.Saada 

Association pour une Meille... |
NON A GILBERT ANNETTE |
Nantes Démocrate 2008 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | saharalibre75
| romaindesforges
| LGP 2008