Pays riche, peuple pauvre !

Bienvenue sur le blog d’Omar Saada.

  • Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 2 mars 2008
Archive pour le 2 mars, 2008


Sourd et aveugle, mais pas muet !

2 mars, 2008
Non classé | Pas de réponses »

    L’humiliation du peuple  algérien s’est annoncée, depuis bien longtemps,  comme une doctrine politique spécifique de la gouvernance algérienne, d’autant plus depuis le retour au pouvoir du menteur Bouteflika …..et ses caciques. Ces derniers, habitués á accepter n’importe quel marché à n’importe quel prix, y compris celui qui piétine leur dignité, ne reculent devant rien lorsqu’il s’agit de défendre leur système   oligarchique  et haïssable, en usant du bâton et du bâillon, sous l’oeil maternel  de certaines  puissances étrangères, prétendues démocratiques, qui les aident  a  prolonger leur  pouvoir et en tirer profit de  ses  privilèges éphémères. Un adage algérien dit «ne crains jamais le rassasié lorsqu’il est affamé, crains plutôt l’affamé lorsqu’il est rassasié».    C’est pour cette raison  que l ‘Algérie, en dépit de sa richesse inestimable, demeure appauvrie par ce groupe d’incapables pour lesquels les  algériens et les algériennes ne représentent, semble-il,  que des bêtes entassées dans un enclos, duquel ils puisent leur crédibilité, ou des garde-fous nécessaires à l’entretien du feu qui brûle  la nation algérienne.    Analyser la situation et prédire le sort réservé á la nation est un exercice qui pourrait  mettre à mal plus d’un, car le changement anachronique qu’a connu l’Algérie ces derniers temps promet un avenir plein de périls, de malheurs et de surprises fort désagréables. Toute âme digne refusant le gâchis  doit se demander certainement comment un si beau pays a pu en arriver là ? Pour quelle raison des hommes et des femmes ont gardés et gardent le silence alors que les richesses de l’Algérie se divisaient en castes sur la place publique ? Au nom de quel l’intérêt, ce silence lâche et coupable a permis  à la  conspiration interposée aux voies de la raison d’appauvrir  un peuple dans un pays très riche, voire des plus riches du monde. 

   En vérité, les algériens furent, maintes fois, bernés malgré les multiples  occasions qui se sont présentées á eux afin d’enclencher le changement. En 1999 et en 2004, ils ont espéré y arriver en adhérent  aux promesses électorales du menteur Bouteflika.  Or, depuis son arrivée au pouvoir, c’est-à-dire depuis presque une décennie, le pays et le peuple ont beaucoup plus mal qu’auparavant. Mais pour ceux qui ont gardés en mémoire le passé de Bouteflika, lorsqu’il  nous  berçait par le mensonge du 20eme siècle : le socialisme, alors que  sa fortune  fleurissait par ci par la, ils ne se sont jamais surpris de le voir emboîter le pas de  ceux  dont  les  képis  galonnés ne sont  que des  moyens  d’enrichissement et rien plus.    En clair, le Président Bouteflika n’est que l’otage du cabinet noir formé par des généraux de l’import-import. Il  prétend tout faire mais ne fait absolument rien sans l’aval de ces derniers. Il ne peut en aucun cas dépasser la ligne rouge tracée par ceux qui se sont appropriés l’Algérie et ses richesses. Toutes les nations du monde disposent d’une armée mais, en Algérie, c’est les généraux de l’armée qui disposent de toute  la nation.  Aujourd’hui, alors que tous les espoirs d’aller vers une vie meilleure se sont volatilisés, le choc que ressent le peuple est plus que terrible. Un peuple qui avait réellement cru aux manifestations exhibitions de l’aigri d’Oujda, avant d’avoir  la certitude que lui-même ( Boutef ndlr) ne croit pas un mot de ce qu’il disait.
Eh oui ! En se prenant pour un gladiateur des temps jadis, Bouteflika,  que les ex colonels – les généraux d’aujourd’hui – ont pourchassé  après l’assassinat de Houari Boumediene, a rebondi grâce a  l’occasion qui lui fut offerte par ces mêmes officiers supérieurs, après des d’années de larmes et de sangs. Il est revenu finir le festin á travers l’affairisme subversif et la spéculation dans la gestion des affaires du pays. Le pire c’est qu’en dépit de sa politique de réconciliation, il  n’a  même  pas  eu  le courage ni la dignité de rendre justice  aux victimes des crimes commis par les escadrons de la mort, ou les GIA, façonnés dans les locaux de la sécurité « mercenaire » après le coup d’Etat du 11 janvier 1992 et  l’assassinat du président Mohamed Boudiaf.  Pire encore, Bouteflika a imposé une loi, façonnée dans les geôles de la torture et de l’humiliation, qui non seulement a pardonné des crimes contre l’humanité mais a redonné plus de  force  á ceux qui les  ont commis. L’implication   de « la mafia des généraux »  dans  les assassinats, la torture, les disparitions et  les  massacres collectifs dont furent victimes des milliers d’algériens,  particulièrement  jeunes, n’est plus secret pour personne. 
   En dépit de tout cela, le peuple algérien doit comprendre que la  raison de  son drame n’incombe pas  seulement au délinquants qui le gouvernent,  mais  est aussi et surtout  la conséquence  de ses applaudissements á toutes les chansons. Il est à se demander d’ailleurs  comment des hommes et des femmes, aussi capables et sincères et fidèles soient-ils envers leur pays, présents à tous les niveaux de l’Etat, continuent  d’accepter l’ordre établi et  d’être commandés par des bourreaux qui mènent le peuple vers un abattoir certain ? Peut-on croire que dans toute cette foule de  cadres de la nation, qui ont occupés et occupent des fonctions supérieures, il n y’ a  que  ceux  qui s’agenouillent devant des  analphabètes ? Comment pouvons-nous imaginer et  nous convaincre que les honnêtes de l’armée, de la justice et de l’administration, qui s’altérnent  dans des postes de commandement, puissent rester les bras croisés, aussi frigides et indifférents, alors que les richesses  nationales s’exportent et nous importent la pauvreté. 

   Lequel n’a pas remarqué dans les rues d’Alger, et d’ailleurs, des  algériens  qui  ne se nourrissent que  dans les dépotoirs. Lequel n’a pas  remarqué le nombre incalculable de mendiants, de malades mentaux et autres SDF, qui erre un peu partout de jour  comme de  nuit. Lequel n’a pas senti le goût amer de la « HOGRA » en lisant des articles de presse sur le nombre de Harragas qui périssent dans la mer.  Lequel n’a pas été lui-même victime de la Hogra d’un wali, d’un chef de daira, d’un gendarme, d’un policier et, même, d’un « analphabète » garde communal. Lequel  n’a pas remarqué  des familles entières : des vieillards, des jeunes femmes et  des enfants, passer la nuit a la belle étoile dans toutes les villes du pays, alors que de l’autre côté, des irresponsables infirmes se  ressuscitent davantage  au détriment de ces innocents ?     Aujourd’hui, en Algérie, rien ne va plus. Son peuple vit la grande misère et la pire humiliation. Et si l’on considère  les sacrifices consentis  dans l’objectif de faire triompher le droit et  d’accéder  á une éventuelle démocratie, le mal est encore plus  grave.   Il est  clair que  l’actuel président algérien n’a incité depuis son arrivée au pouvoir que les pratiques mafieuses et  la course derrière les  privilèges. Abdellaziz Bouteflika , les gens de sa famille et ses amis, qui continuent de  brader impunément les biens  du peuple, ont remis en surface tous  les  fléaux que nous croyons révolus après les événements d’octobre 1988.    Le peuple algérien doit comprendre que le  régime d’Alger ne changera pas de politique à son  égard  tant qu’il n y aura pas un président élu sans fraude et pas avec 6% de voix. Bouteflika n’est pas un chef d’État et il ne le sera jamais. Et pour rester dans la lignée de ses prédécesseurs (non assassinés par le cabinet noir) il se comporte comme tous ceux qui n’entendent pas, ne voient pas, souffrant d’une diarrhée verbale mais dont la parole ne vaut strictement rien.

Omar Saada

 

 csca5bojzyca46ns12caycrai7catwat3vcajdkyp1ca15803ecafffg3dcaztknm6cajhunwxca0a3hepcaavncb5ca9q21szcak1fzn0ca3hotg3caq6hvcocay2jcu2camd7lp4caut024vcatjnncw2.jpg          boutefap1.jpg           3mcacc8xjcca79xrt8cav7740jcah9ki4fcao3ureeca2tq1socarowl2sca28n3iscaboag8ocamvxk8qcami5e86cafkd5whca8bw1taca5ahycdca118cnecapw8wn3caydb6kicaimz56lcau2gf152.jpg

 

Association pour une Meille... |
NON A GILBERT ANNETTE |
Nantes Démocrate 2008 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | saharalibre75
| romaindesforges
| LGP 2008